Viva for Life

Plus d'infos

La pauvreté infantile : agir est plus que jamais une nécessité

La pauvreté c’est inacceptable, chez les enfants c’est insupportable : agir est plus que jamais une nécessité ! Une situation aggravée par la crise sanitaire sans précédent que nous connaissons, qui fait basculer de nouvelles familles dans la précarité.

Il y a de quoi s’indigner quand on sait que déjà avant la crise le taux de pauvreté infantile en Belgique est un des plus hauts d’Europe. 40% des enfants à Bruxelles et 25% des enfants en Wallonie vivent sous le seuil de pauvreté, soit pas moins de 80.000 enfants de 0 à 6 ans touchés par ce fléau en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Derrière ces chiffres inacceptables se cache une réalité complexe et difficile dans la mesure où la pauvreté est bien plus qu’un problème d’argent. Il est compliqué d’estimer son impact sur la vie de l’enfant tant les facteurs d’influence sont multiples, mais la pauvreté entraîne irrémédiablement de sérieuses et durables conséquences sur la santé, le développement, le bien-être, la vie sociale et les perspectives d’avenir de l’enfant.

Une recherche financée par la Fondation Roi Baudouin en 2018, et réalisée par Anne-Catherine Guio et Franck Vandenbroucke, a identifié 17 items mesurant la déprivation vécue par les enfants (consommation de fruits et légumes frais chaque jour, logement adéquatement chauffé, participation à des excursions et fêtes scolaires, deux paires de chaussures de la bonne pointure, …). Un enfant est considéré en situation de déprivation lorsqu’il est privé d’au moins trois de ces items. La situation est considérée comme extrêmement grave à partir de 5 items.

Le taux de déprivation moyen est de 29% à Bruxelles et 22% en Wallonie, ce sont des enfants qui vivent avec au moins 3 critères de déprivation. De manière générale, la situation en Belgique est plus inquiétante que chez nos voisins. Non seulement parce que le taux de déprivation y est plus élevé mais aussi parce qu’on remarque que l’écart se creuse avec les autres pays pour les seuils de gravité plus élevés (5 items ou plus).

3 images
© David Pereiras / EyeEm / Getty Images

Un appel à projet annuel

L’opération Viva for Life est lancée par la RTBF et l’asbl CAP48, en faveur des jeunes enfants et des familles vivant sous le seuil de pauvreté. L’opération a pour mission de sensibiliser le public à la question de la pauvreté infantile, ainsi que de financer les associations qui accompagnent ces enfants et familles. L’objectif principal étant d’augmenter la capacité d’accueil ou d’intervention des associations sur le terrain de la petite enfance et du soutien à la parentalité, permettant à davantage d’enfants de bénéficier d’une qualité d’accompagnement, ayant un impact positif sur leur développement et leur épanouissement. Sont éligibles les porteurs de projets du secteur de l’aide à la jeunesse, de la petite enfance (0-6 ans) et de la lutte contre la pauvreté.

Ces services permettent de favoriser le bon développement de l’enfant et de veiller à son bien-être, en l’aidant à appréhender les interactions sociales, avoir des loisirs, à préparer son apprentissage scolaire… Et aussi d’organiser un soutien à la parentalité, depuis la grossesse jusqu’aux premières années de vie, ce qui permet de préserver et de renforcer les liens familiaux. Les haltes-accueil offrent un moment de répit aux parents, et sont une possibilité de dégager du temps pour trouver du travail, suivre des formations etc.

Trois catégories de financement sont proposées : le renforcement de personnel, l’intervention dans des travaux de rénovation et l’achat de matériel, et le soutien financier dans la mobilité.

CAP48 coordonne ainsi la redistribution des fonds Viva for Life auprès des asbl qui ont introduit une candidature et ont été sélectionnées par un jury d’experts indépendants.

Grâce aux 25 millions récoltés en 7 ans, Viva for Life a permis de financer plus de 600 projets au sein de 230 associations différentes, œuvrant chaque jour sur le terrain de l’enfance en pauvreté.

L’appel à projets 2020 a recueilli près de 170 candidatures et s’est clôturé ce 17 octobre 2020.

3 images
La pauvreté infantile : agir est une nécessité © Tous droits réservés

La fondation Roi Baudouin

La Fondation Roi Baudouin s’engage dans la lutte contre la pauvreté des enfants dans le cadre de Viva for Life. Si l’on veut garantir aux enfants un avenir meilleur, il faut agir dès le plus jeune âge, dès la naissance. Faire preuve de solidarité, c’est donner à tous les enfants les moyens de s’épanouir et de développer leurs talents.

Le programme d’action de la Fondation Roi Baudouin " Plus de chances dès l’enfance " poursuit les priorités suivantes :

• Mobiliser les pouvoirs publics pour renforcer les politiques de lutte contre la pauvreté des enfants,

• Soutenir les initiatives de terrain qui cherchent à améliorer la qualité de la prise en charge des jeunes enfants les plus vulnérables

• Renforcer les capacités des enseignants de l’école maternelle à veiller au développement des enfants les plus vulnérables

La Fondation Roi Baudouin apporte à Viva for Life un soutien qui permet de mettre en œuvre un programme d’accompagnement des associations en matière de pilotage et d’évaluation de projets, dont l’objectif est de booster leur impact sur les enfants et les parents.

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK