Viva for Life

Plus d'infos

Ibrahim ne sait plus quoi répondre à son fils : "Papa, je vais garder mon argent de poche pour toi"

Le journaliste Pierre-Yves Meugens, pour Viva for Life, a recueilli les propos d’Ibrahim, un papa à la rue, qui nous explique les conversations difficiles qu’il a avec son fils…

L’enfance est souvent synonyme d’insouciance, de légèreté, de rire et de joie. Malheureusement ce n’est pas le schéma que tous les enfants empruntent… Forcés de se rendre compte de la situation dans laquelle est leur famille, ils s’engouffrent dans l’inquiétude voire laisse passer cette période remplie d’innocence pour arriver sans escale à grandir trop vite…

Ibrahim est un papa qui vit à la rue. Son fils est pris en charge lui, par la Maison des enfants qui lui offre une chambre et s’occupe de sa scolarité. Quand Ibrahim vient rendre visite à son fils, ce dernier a du mal à accepter la situation dans laquelle vit son père.

"On parle beaucoup de cette situation et souvent il prend de l’avance en me disant qu’il s’inquiète et qu’il a peur pour moi".

Le papa ne peut que rassurer son enfant, en lui faisant comprendre que pour le moment, il doit se concentrer sur l’école et non sur lui ou sa vie.

Cela n’empêche pas au petit garçon de rétorquer : "Papa, je vais garder mon argent de poche pour toi".

Les premières années de vie de l’enfant sont déterminantes pour son développement et son avenir. C’est pour cela que Viva for Life finance des associations qui accompagnent les enfants dès leur plus jeune âge.
 

La Maison des enfants est l’une des 151 associations qui ont été aidées l’année dernière grâce à vos dons à Viva for Life.  Cette année, ce sont 200 projets qui ont besoin d’aide. N’attendez pas pour agir, faites-un don maintenant !

 

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK