Viva for Life

Plus d'infos

Frédéric François se confie à Viva for Life : lui aussi a eu recours aux banques alimentaires lorsqu’il était enfant

Ce samedi matin, Frédéric François était parmi nous sur les ondes de Viva for Life. Il a profité de ce moment privilégié pour faire des révélations sur son enfance.

Je vais vous confier quelque chose que je n’ai jamais dit de ma vie, l’interprète de "Je t’aime à l’italienne" poursuit : Quand j’avais 7-8 ans, c’est moi que ma mère envoyait dans des associations et je revenais avec plein de vivres. J’emmenais ce grand paquet chez mes parents et je voyais ma mère avec un grand sourire. Ça nous permettait de vivre et de finir les fins de mois. Il a profité de son passage au micro de Sara pour témoigner sur son enfance et montrer pourquoi l’opération Viva for Life est importante pour lui : C’est tellement important que même dans cette crise (ndlr : liée au covid) le plus petit don c’est pour une grande cause donc allez-y, n’hésitez pas il y a beaucoup d’enfants qui en ont besoin”.


► A lire aussi : Emmanuelle nourrit sa famille avec 1 euro : "Mais j’ai un toit, j’ai beaucoup de chance”


Son aide est concrète

Frédéric François explique qu’il apporte son aide aux associations avec l’apport de jouets, de livres ou encore de vêtements. Son témoignage édifiant nous montre que cette situation laisse une trace Dans ces moments-là, ses souvenirs d’enfance reviennent toujours et ne vous quittent jamais. Cette histoire me poursuit toute ma vie".

J’étais tellement heureux de ramener à ma mère ce grand colis que j’en parle encore aujourd’hui à mes enfants.

L’interprète de "Mon cœur te dit je t’aime" sera toujours reconnaissant pour cette belle carrière : “C’est formidable parce que les chansons se transmettent de génération en génération, ce sont des musiques qui restent dans la tête, les gens s’approprient les chansons et ça devient leur point de repère. Je suppose qu’ils les chantent en famille et c’est le plus beau cadeau de ma vie”.


► A lire aussi : "Comment dire à un enfant qu’il n’aura pas la même collation que les autres", Sara et Ophélie émues par les paroles de Sylvie


La pauvreté ne se voit pas toujours, mais elle concerne peut-être votre voisin, ou même un proche qui n’ose pas en parler. Pas facile de dire qu’on a besoin d’aide...

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK