Viva for Life

Plus d'infos

Financièrement, Martine ne peut pas allumer son chauffage : "On doit dormir tous entreposés, je n’ai pas choisi ça m’est arrivé"

Pour Viva for Life, Simon Gérard a recueilli les propos de Martine, une maman qui ne peut pas se permettre d’allumer son chauffage. Cette famille passe la nuit blottie les uns contre les autres.

Imaginez-vous sans chauffage en plein mois de décembre ! Eh bien c’est ce qui se passe pour beaucoup d’enfants chez nous. 1 enfant sur 10 vit dans un logement mal chauffé.


► A lire aussi : Viva for Life : "Certains élèves n’ont ni veste, écharpe ou bonnet en hiver", témoigne une enseignante


Martine est maman de 3 enfants, un garçon et deux filles. Elle habite à Liège dans un logement où elle n’allume jamais le chauffage car ça coûte trop cher : Avec la situation du covid c’est fort difficile. Surtout en hiver, en été ça allait. On sortait bien mais avec l’hiver c’est vraiment compliqué parce qu’à la maison on a le chauffage mais on ne peut pas l’allumer.

On doit dormir tous entreposés, je n’ai pas choisi ça m’est arrivé

Toute la famille dort dans la même pièce pour se tenir chaud : La nuit pour dormir, on se retrouve tous dans une même pièce. On ne dort pas séparément. Avec les doudounes au début. Mais maintenant on a eu droit à deux grandes couvertures, a une couette et un sac de couchage. Grâce à ceci chacun peut trouver sa petite place dans la pièce : Il y en a au moins une qui dort à part avec son sac de couchage. L’édredon sert pour l’aînée, on lui fait un petit lit, elle prend une couverture et s’enveloppe avec. Et maintenant on dort avec le petit sur le lit, sinon on était tous ensemble confie Martine pour Viva for Life.

Cette maman préfère en rire : Au moins on a un lien familial qui est bien serré, surtout la nuit”.

Même si elle arrive à le cacher à ses enfants, il lui arrive de pleurer : “Pas devant les enfants, mais quand je marche dans la rue et que je vois tout ça, surtout en face de vous quand les gens parlent… Ça me refait voir le film de ma vie”.


► A lire aussi : "Je fais semblant pour que ma fille ne se rende pas compte de notre précarité"


Pour Bruno Fohn, coordinateur de l'asbl APALEM, la situation est alarmante :

On est en période hivernale, les frais de chauffage sont plus importants. Plusieurs familles que nous suivons, vont devoir choisir entre se chauffer ou se nourrir…

Martine reçoit l’aide de l’asbl assistance à l’enfance. Une asbl financée par Viva for Life en 2019. L’asbl propose un service de protection des enfants et un soutien aux familles précarisées. Par le projet “parents secours”, l’asbl met des parents en difficulté en contact avec des bénévoles qui acceptent que leur maison serve de refuge à un enfant en détresse. Ils répondent ainsi à l’absence de lieux d’accueil pour les enfants quand leurs familles sont en crise ou en difficulté.

Dans quelques heures, Viva for Life se terminera, alors allez-y c’est maintenant qu’il faut agir, c’est maintenant qu’il faut donner pour changer les choses.

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK