Viva for Life

Plus d'infos

Denis Brogniart et Maud de Koh-Lanta soutiennent Viva for Life : "Ces enfants, ce sont les adultes de demain"

La huitième édition de Viva for Life avait un peu des allures de Koh-Lanta et pour cause, Maud, la gagnante belge de l’édition La Guerre des Chefs du divertissement d’aventure français, et le présentateur phare de l’émission, Denis Brogniart, ont apporté leur soutien à l’opération de solidarité.

Viva for Life c’est une aventure humaine, faite de défis à relever et dans laquelle chacun se dépasse comme il peut pour la cause et pour laquelle le public se fait de plus en plus nombreux ! À peu de chose près, c’est le Koh-Lanta belge, la célèbre émission d’aventure présentée par Denis Brogniart, les sables fins, les conseils et les totems d’immunité en moins.

Après plus de 20 saisons, le divertissement phare des Français fait toujours vibrer des millions de téléspectateurs pour soutenir les aventuriers de leur cœur. Avec une version confinée, Viva for Life, l’opération finançant les associations qui viennent en aide aux enfants précarisés ressemble encore plus à Koh-Lanta pour sa huitième édition : isolés du monde extérieur, nos trois animateurs, Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Adrien Devyver ont donc enfilé leur plus beau costume d’aventurier !

Ils ont donc reçu le soutien des deux personnes les mieux placées pour transmettre leur expérience aventurière, Denis Brogniart et Maud Michotte, la gagnante belge de Koh-Lanta La Guerre des Chefs.

1 images
© Martin Godfroid

Passer par l’enseignement pour éviter aussi la pauvreté infantile

Alors que nos animateurs restent isolés pendant 144 heures soit six jours et six nuits, Maud Michotte a elle été isolée sur une île avec d’autres 'colocataires' pendant 39 jours lors de son aventure de Koh-Lanta en 2019.

"Je me sentais chez moi, j’ai adoré, si vous avez fait du scoutisme c’est la même chose en trois fois plus long" glisse humblement la gagnante belge du jeu d’aventure au micro d’Adrien Devyver.

Aventurière dans l’âme, Maud est totalement dévouée aux causes soutenues par Cap48 et Viva for Life. Elle aimerait réaliser l’ascension de l’Everest pour Cap48 avec un euro pour un mètre gagné. Comme nous sommes confinés, Maud apporte son soutien aux enfants et en particulier à l’école à pédagogies actives et alternatives et du Phénix à Brugelette. L’établissement est réparti en ce moment dans des containers et pourrait disparaitre car leur permis de bâtir est en appel.

"Si on veut éviter de la pauvreté, il faut de la formation, et la formation passe par l’enseignement" affirme Maud. "Tout le monde a sa place, et construire en écoutant l’autre et en aidant, que ce soit pour une pauvreté matérielle ou simplement pour une éducation" ajoute-t-elle.

Elle donne son conseil avisé d’aventurières à nos trois apprentis : il faut s’occuper. "Mais je pense que vous êtes bien occupés donc je ne m’inquiète pas pour vous".

"Il faut être avec votre belle initiative"

En appel vidéo, Denis Brogniart a dévoilé toute son admiration pour la cause à Sara De Paduwa. "Quand j’ai entendu parler de votre initiative et quand j’ai su que vous étiez en plus enfermés dans une boîte, cela m’a fait penser à l’enfermement tout relatif des aventuriers de Koh-Lanta. Je voulais saluer votre belle initiative parce que vous savez que je suis attaché à toutes ces nobles causes" lance l’animateur de Koh-Lanta.

Père de quatre enfants, il juge aussi insupportable le chiffre d’un enfant sur quatre en Fédération Wallonie-Bruxelles vivant sous le seuil de pauvreté.

Quand on a des enfants, que l’on se souvient de sa propre enfance et que l’on a eu la chance de la vivre dans des conditions extrêmement favorables, il faut être avec votre belle initiative. Il faut donner, être capable d’être généreux parce que ce sont les adultes de demain. Ce seront eux qui feront le monde de demain.

Il précise : "C’est super important de pouvoir les protéger, les choyer et de leur permettre de vivre avec une certaine insouciance".

La sentence est irrévocable, Viva for Life a malheureusement encore plus besoin que jamais de vous. Et à la fin, il n’en restera qu’un… de but, celui de faire un don pour Viva for Life !

En Fédération Wallonie-Bruxelles, plus de 80.000 enfants de 0 à 6 ans sont touchés par la pauvreté. Depuis la crise, c’est pire ! Alors faisons de cette année si particulière l’année de la solidarité, faites un don.

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK