Viva for Life

Plus d'infos

Arthur, 10 ans, confectionne des masques au profit de Viva for Life

Organiser un défi Viva for Life en 2020, c’est possible ! La preuve avec Arthur, 10 ans, qui a confectionné plusieurs centaines de masques avec sa mamy au profit de l’opération.

Chaque mois, nous vous proposons le portrait d’un organisateur qui vous présente son défi 2020 et vous partage ses trucs et astuces pour la bonne réalisation de celui-ci. Après la marche de Bernard, les 200 sapins de Christopher et les dessins d’Hubert, voici les masques d’Arthur !

Salut Arthur, c’est quoi ton défi ?

Mon défi s’appelle " Mask for Life " : je couds des masques buccaux avec ma mamy au profit de Viva for Life. Ma mamy a commencé la confection des masques au début de la pandémie pour protéger la famille. Comme il en restait quelques-uns, je me suis dit " faisons un défi Viva for Life ! Vendons-les et continuons à en faire au profit de l’opération ". On a commencé la vente fin de l’été au tour de Wallonie où les masques sont partis comme des petits pains. On en a vendu une centaine sur place et depuis, on a plus arrêté !

Comment vous organisez-vous en famille ?

Pour la réalisation des masques, c’est donc moi-même et ma mamy, qui m’a appris à coudre pour l’occasion. J’ai été choisir environ 40 tissus en magasin pour pouvoir proposer un max de modèles différents. Pour la vente et la promo, c’est ma maman.

Quel est ton objectif ?

On s’est fixé au départ 1.500€ à récolter pour Viva for Life. Mais comme on est presque à 2.500€ et que ce n’est pas fini… Je vise maintenant les 3.000€, c’est-à-dire le double ! J’ai encore quelques commandes en cours, notamment pour mes professeurs mais aussi, plus surprenant, pour plusieurs chorales qui sont intéressées par mes masques décorés de petites notes de musique !

Une anecdote ?

J’avais flashé sur un tissu bleu aux motifs tropicaux. Ma maman était très sceptique quant à mon choix. Je l’ai finalement convaincue et, une fois avoir découpé et cousu mon masque tropical, elle m’a dit d’entrée de jeu s’être trompée car elle trouvait ça très joli. La preuve : ce modèle de masque fonctionne super bien !

Ton masque préféré ?

Celui avec les Minions ! J’ai une vraie folie des Minions…

Tu t’attendais à vendre autant de masques ?

Je m’attendais à ce que ça marche mais pas à une telle ampleur !

Comment as-tu entendu parler de Viva for Life ?

Via le défi de ma maman et mon papa, Dance for life ! J’ai participé 2x avec mes écoles, l’Institut Albert Ier et ensuite Saint-Nicolas. J’ai aussi eu l’occasion d’aller à trois reprises voir le Cube les années précédentes.

Mais c’est donc ta première mobilisation en tant qu’Organisateur de Défi Viva for Life cette année ?

Je confirme !

Pourquoi c’est important pour toi de te mobiliser au profit de Viva for Life ?

Le bien-être des enfants est une cause qui me tient à cœur car j’ai été touché par une leucémie. Maintenant que je vais bien, je voulais aider les enfants dans le besoin.

Un conseil pour les jeunes (et moins jeunes !) qui voudraient se lancer dans l’organisation d’un défi ?

Franchement allez-y, lâchez-vous ! Il faut aider les enfants qui sont dans le besoin. Je ne dis pas que c’est super facile, ça demande du temps et de l’organisation. Mais si vous en avez (et avec le confinement, je suis sûr que vous en avez) : foncez ! Vous serez super contents et fiers du résultat.

Il est encore temps d’organiser votre défi. Retrouvez toutes les infos par ici !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK