Viva for Life

Plus d'infos

Adrien: "Etre séparé de son enfant, c'est le truc le plus horrible qui puisse arriver"

Angélique, 20 ans, est la maman de Tiago, un petit garçon de 14 mois, qu'elle ne peut voir que deux jours par semaine à cause de sa précarité. Cette jeune maman n'a pas eu une enfance facile. Aujourd'hui, elle veut se battre pour offrir un avenir meilleur à son fils.

Je veux me battre pour avoir mon fils plus souvent.  

A l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, Angélique ne peut voir Tiago qu'à l'ASBL Maison Source... Une situation qui a particulièrement touché Adrien, jeune papa d'un petit loulou d'un an et demi.

C'est le truc le plus horrible qui puisse arriver : être séparé de son enfant...

Une association qui rompt la solitude des personnes isolées

Quand on a grandi dans des conditions difficiles, on a plus de risque de reproduire ce schéma à l'âge adulte. C'est ce qu'on appelle le cercle intergénérationnel de la pauvreté. Et ce n'est pas simple d'en sortir... Heureusement, des associations tendent la main à ces parents qui n'ont rien reçu. C'est le cas de la Maison Source.  

Le rôle de cet établissement est de proposer un accompagnement aux famille isolées et précarisées. "La précarité est financière mais aussi sociale" insiste la responsable de l'établissement. Là, on apprend comment s’occuper d’un bébé, comment le nourrir, comment jouer avec lui, comment ne pas s’énerver quand on est épuisé, on vient aussi pour se ressourcer, pour tisser du lien social... 

C’est pour financer des associations comme celle-ci qu’il est important de donner à Viva for Life !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK