Tip Top

Tous les samedis de 10:30 à 13:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Julien Doré : "L'unanimité artistique n'a jamais été une quête chez moi"

Bruno Tummers a rencontré Julien Doré dans le Tip Top sur VivaCité ce samedi 19 septembre pour parler de son nouvel album aimée.

Julien Doré a sorti son cinquième album studio début du mois de septembre au nom de sa grand-mère centenaire. Bruno Tummers a interrogé l'artiste français au sujet de ce nouveau disque dans le Tip Top et a analysé ce nouvel album dans Le 6-8.

Entre écologie et transmission

Le premier extrait dévoilé s'intitulait La fièvre, en rapport avec le réchauffement climatique. "Il est beaucoup question de la terre, la planète, la préoccupation écologique sur cet album" indique en effet le chroniqueur.

Mais Julien véhicule un message plus positif qu'alarmiste en chantant par exemple 'où est l'osthéo' après avoir lancé 'le monde a changé, il s'est déplacé, quelques vertèbres'. "Il va donc vers le renouveau, le positif, et la reconstruction de ce monde-là" selon Bruno Tummers.

Autre thème abordé dans aimée, celui de la transmission. "On retrouve dans les chansons beaucoup de chœurs d'enfants comme un lien entre les générations. Qu'est-ce qu'on laissera aux générations qui suivent, c'est aussi l'une des préoccupations de Julien Doré" déclare encore Bruno dans Le 6-8.

Si Bruno Tummers estime que Julien Doré intellectualise parfois un peu trop sa musique, une approche propre à son univers, "en tout cas on retrouve son sens des mélodies sur cet album". Les fans adopteront totalement ce nouveau projet s'ils ont adhéré aux albums précédents.

Une liberté et une remise en question perpétuelles

aimée est déjà un succès pour Julien Doré puisque l'album est désormais numéro 1 des ventes à Bruxelles et en Wallonie.

L'auteur-compositeur-interprète français se connaît parfaitement et sait quelle trame il veut aborder pour chacun de ses albums :

L'unanimité artistique n'a jamais été une quête chez moi, ce qui m'intéresse c'est de conserver ma liberté.

Julien veut être en effet certain qu'au moment où il sort une composition, il puisse se sentir responsable à 100% du contenu et que personne n'a décidé quoique ce soit pour lui dans sa production. "Ce sont mes choix : cela permet au moins d'assumer ces retrouvailles et cet éventuel lien (avec le public)" argumente-t-il dans le Tip Top.

La force de Julien Doré, c'est peut-être en effet cette remise en doute perpétuelle sur son travail. Selon lui, il a une 'question amie' qui le suit depuis ses débuts de carrière : "Quand je dis que c'est une question amie, c'est parce que grâce à elle, je me remets en question, je reprends à zéro, je remets en jeu les choses potentiellement acquises et cela c'est important parce que ce n'est pas suite à un succès que cette question arrive mais qu'elle est toujours avec moi depuis l'époque de la Nouvelle Star, il y a treize ans".

La magie de la composition

Julien Doré n'avait plus sorti de nouvel album depuis déjà cinq ans. L'artiste a mis en parenthèse sa carrière pour se recentrer sur lui-même et revenir avec ce qu'il a à proposer de meilleur. Là encore une question lui reste en tête lorsqu'il se remet sur son piano celle de l'angoisse d'une panne d'inspiration ou d'un contenu mauvais. "Je ne sais pas comment cela se passe mais il y a un moment donné, je ne sais pas si c'est en moi ou si cela arrive de quelque part, je le sens" assure-t-il.

"Il y a une phrase qui est là et qui toi même t'étonnes et qui permet de faire une accroche et généralement les jours qui suivent, il y en a une deuxième troisième, rien n'est terminé, aucune chanson n'est finie mais il y a des fragments qui communiquent entre eux et quand cela arrive, tu sais que c'est le point de départ de ton nouveau disque. C'est fou, à chaque album, cela s'est passé ainsi" s'étonne encore Julien.

Retrouvez ci-dessus l'intégralité de l'interview de Julien Doré par Bruno Tummers dans le Tip Top.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK