Sur la route

Plus d'infos

Remonter le temps dans une locomotive à vapeur à Mariembourg

En 1966 circulait la dernière locomotive à vapeur en Belgique. Sept ans après, quelques amoureux du chemin de fer à vapeur font le rêve fou de faire revivre pour les nostalgiques mais aussi pour les plus jeunes, ce moyen de transport disparu. Aujourd’hui l’asbl qui compte une centaine de bénévoles peut compter sur des mécaniciens et chauffeurs de locomotives à vapeur, conducteurs d’autorails, de locotracteurs ou de locomotives diesel de ligne, manœuvres (pour accrocher les voitures et wagons, assurer la protection des passages à niveau), gardes et chefs de gare, mécaniciens pour la révision et l’entretien des locomotives vapeur ou engins diesel, menuisiers, électriciens, peintres, carrossiers, poseurs de voie, piocheurs, élagueurs, barmen et barwomen pour l’exploitation de la buvette. C’est qu’il en faut du monde pour exploiter une ligne de 14 kilomètres, avec des trains, diesel ou à vapeur qui circulent entre les gares de Mariembourg et Treignes, à la découverte des vallées du Viroin et de la Haute-Meuse.

3 images
14 kms de ligne de chemin de fer pour faire circuler des autorails et des locomotives à vapeur. © Libre de droits

Un musée du chemin de fer à vapeur à la gare de Treignes

En 1994, dans l’avant gare monumentale de Treignes, le CFV3V installe sur 4 voies de 105 mètres de long chacune, les collections de l’association. On peut y voir d'anciennes locomotives à vapeur, des autorails diesel, des locomotives des années 50, des voitures à voyageurs et du matériel de service, les témoins de près d'un siècle de notre riche passé cheminot.

 

Les trains circulent les mardi, jeudi, samedi et dimanche, avec 2 autorails le matin et 1 train à vapeur l’après-midi. La réservation est obligatoire via le site internet du CFV3V. La visite du musée se fait également sur réservation.

Plus d'infos sur le musée et les préventes.

 

 

 

Changez d'air! Destination Wallonie, tout pour s'évader...  

3 images
© Tous droits réservés

"Restart", un été résolument belge à la RTBF

Cet été, la RTBF s’implique dans le soutien aux secteurs culturel, touristique et économique touchés de plein fouet par la crise du coronavirus. La RTBF a décidé de les soutenir au travers du plan "Restart" pour lequel 13,4 millions d’euros ont été dégagés. VivaCité, comme tous les médias de la RTBF, est engagé dans ce sens en vous proposant du contenu local. En savoir plus

Et pour des idées de sorties près de chez vous, abonnez-vous à la newsletter Restart !

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK