Super Nanas

Tous les samedis de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Fanny Jandrain vous raconte l'incroyable histoire d'Amelia Earhat

Amelia Earhart était une grande aviatrice américaine née le 24 juillet 1897 dans le Kansas et disparue le 2 juillet 1937 dans l'océan Pacifique. Et c’est exactement cette mystérieuse disparition qui fascine l’opinion public depuis près d’un siècle. Aujourd’hui Fanny Jandrain a décidé de vous raconter son histoire !

Elle était surnommée Lady Lindy en référence à Charles Lindbergh, le pionner de l’aviation.

Amelia Mary Earhat est dans un premier temps, infirmière militaire au Canada pendant la Première Guerre mondiale. Ensuite elle devient assistante sociale à Boston. Contre la volonté de sa famille, elle prend des cours de pilotage en 1920 et 1921 et achète en 1922 son premier avion.

Les 17 et 18 juin 1928, elle devient la première femme à franchir l'Atlantique nord, comme passagère à bord d'un avion piloté par Wilmer L. Stultz et Louis Gordon.

En 1931, elle épouse l'éditeur George Palmer Putnam, mais poursuit sa carrière sous son nom de jeune fille.

La jeune femme est déterminée à justifier son renom dû à sa traversée de l'Atlantique. C’est pour cela qu’en 1932, Amelia Earhart le franchit à nouveau aux commandes d'un Lockheed Vega.

Elle bâtera ensuite un record en reliant l’ile de Terre-Neuve à l’Irlande en 14h et 56 min. De nombreux vols plus tard elle s’engage dans un mouvement qui encourage le développement de l’aviation commerciale. Dans un même, elle se bat pour ouvrir l’aviation aux femmes.

En 1935, elle effectue un vol en solo de Hawaii jusqu'à la Californie, ce qui représente une distance plus grande que celle séparant les États-Unis de l'Europe. Elle est la première à emprunter avec succès cette route dangereuse, tous les vols précédents ayant échoué.

En 1937, on est déjà loin de l’ère des pionniers de l’aviation. Mais un tour du monde reste ambitieux, surtout si on choisit le chemin le plus long. Et pourtant, c’est ce chemin qu’Amelia Earhart et son navigateur Fred Noonan ont décidé d’emprunter. Une route qui longe la ligne de l’équateur. Un voyage de plus de 46 000 kilomètres dans les airs.

" KHAQQ appelle Itasca. Nous devrions être au-dessus de vous, mais nous ne vous voyons pas. Le carburant commence à baisser. "

2 juillet 1937, 17h20, l’aviatrice se signale au-dessus des îles Salomon.

Mais cette étape, l’avant-dernière, est de loin la plus longue de son périple : 4 734 km la séparent de l’île Howland, un petit territoire américain au milieu du Pacifique, où elle est attendue par un navire des garde-côtes.

La voix d’Amelia est calme, mais faute de radar, nul ne parvient à l’aider. L’heure tourne, et l’inquiétude croît : "KHAQQ appelle Itasca. Nous tournons en rond mais ne voyons pas l’île et ne vous entendons." Puis l’inquiétude se mue en panique - "

 Nous cherchons au nord et au sud" - avant le silence radio. Définitif. Amelia et Fred ont disparu.

Mais qu’est-elle devenue ? Fanny Jandrain vous raconte son histoire !

A lire aussi : "On a tous envie de se faire plaisir": le marché des produits technologiques du sexe en plein essor

Rendez-vous chaque samedi dès 14h sur VivaCité avec nos "Super Nanas" Ophélie Fontana, Sara De Paduwa, Fanny Jandrain et Laure Fornier. 

Réécoutez l'extrait ici ! 

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK