Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Votre déodorant ne fonctionne plus? Voici l'explication...

Vous vous êtes sans doute déjà aperçu que votre déodorant préféré n’est plus aussi efficace qu’à ses débuts. Et pourtant, vous n’avez rien changé à votre routine.  En réalité, votre corps s’habitue à votre déodorant.

Votre déodorant contient certains produits qui lui permettent de diminuer la prolifération des bactéries qui causent les mauvaises odeurs. À force d’utiliser continuellement le même soin, les bactéries reconnaissent ces produits et développent une résistance… En d’autres termes, votre peau s’immunise à votre déodorant.

Pour comprendre ce mécanisme, le docteur Pierre Vereecken, dermatologue chez Cliderm, nous explique le fonctionnement d’un déodorant : " Il est important de préciser et d’insister sur le fait que le déodorant est le produit que vous utilisez pour réduire ou changer les odeurs. Alors que l’antiperspirant est plutôt le produit que vous allez utiliser pour diminuer la transpiration. L’odeur est assimilée à une prolifération bactérienne. Le déodorant va donc essayer de contrer la prolifération bactérienne grâce à des agents antiseptiques et antibactériens. "

Mais alors, comment ce fameux mécanisme d'immunisation s’installe? : "Comme toutes les bactéries, ces bactéries sont capables de mettre en place des mécanismes de défense et vont résister à la contrainte qu’on leur impose. Et à un certain moment, elles seront capables de proliférer malgré l’utilisation du déodorant qui contient l’antiseptique".

Du coup, on privilégie quel déodorant et on change à quelle fréquence? : " Nous ne sommes pas dans un registre de médicaments, il n’y pas vraiment un produit qui est supérieur à un autre. Compte tenu de l’usage du déodorant et de l’objectif à atteindre, il est probablement utile et raisonnable  de changer de déodorant tous les 6 mois. "

Vous voilà prévenus…

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK