Quoi de neuf ?

Plus d'infos

Une technique naturelle pour éradiquer les moustiques !

En ce moment, il y a une recrudescence de moustiques. Nos voisins français ont trouvé une solution naturelle pour se débarrasser de ces petits insectes : des nichoirs à hirondelles et des abris à chauve-souris. 

Il y a quelques jours, on parlait des solutions pour ne pas se faire piquer par les moustiques. En France, une commune a trouvé une autre solution pour éviter, non pas les piqûres, mais les moustiques eux-mêmes. Des nichoirs à hirondelles et des abris pour les chauves-souris vont être installés cet été dans les arbres et sur les bâtiments municipaux de Bègles. L’opération est menée en partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux Aquitaine (LPO). 

Aide financière de la mairie 

La Ville de Bègles, située dans le département de la Gironde au Sud-Ouest de la France, a décidé de déployer une centaine de nouveaux nichoirs à hirondelles et abris à chauve-souris, toutes deux grandes prédatrices de moustiques : "Une chauve-souris mange 2000 moustiques par nuit, et une hirondelle à-peu-près la même chose par jour", explique Clément Rossignol Puech, le maire de la Ville de Bègles.

La mairie a déjà mis en place ce genre d'initiative mais uniquement dans les parcs et jardins de la ville : "La nouveauté, c'est qu'on en dépose sur l'ensemble des bâtiments municipaux : école, crèche, bibliothèque,... Mais on incite aussi les habitants à en poser chez eux. On propose à l'ensemble des habitants de la ville une aide à l'achat de 10 euros [...]. C'est efficace sur le moyen terme. [...] Il faut attendre au moins un an pour que les animaux s’approprient les lieux." En effet, bien que les habitations accueillent rapidement de nouveaux propriétaires, les chauves-souris s’abritent seulement quelques heures dans les abris mis à leur disposition puis repartent vers de nouveaux terrains de chasse d’où l'importance d'avoir des abris à disposition sur l'ensemble du territoire et de créer ainsi des "corridors de biodiversité" contre les moustiques, et ce au centre de l’espace urbain. 

Chasse à l'eau stagnante

Le temps que le processus se mette en place, il y a une autre solution pour éviter les moustiques : la "chasse à l'eau stagnante" comme nous l'explique à nouveau Clément Rossignol Puech : "Dans une capsule de bouteille, avec un peu d'eau stagnante, il peut y avoir jusqu'à 300 larves de moustiques. Le premier geste est de vider les coupelles, faire la chasse à l'eau stagnante, et nettoyer ses gouttières. Puisqu'un moustique fait maximum 100 mètres dans sa vie. C'est-à-dire que le moustique qui vient vous piquer, c'est le vôtre, ou celui de votre voisin. Il faut aussi avoir une solidarité de voisinage contre la chasse aux moustiques." 

Hirondelles, martinets noirs ou bergeronnettes sont aussi de grands consommateurs de moustiques. Au total, ce seront 30 abris à chauve-souris et 70 nichoirs à hirondelles qui seront installés à Bègles d’ici à la fin de l’année.

Une solution adaptable évidemment à nos régions. Le tout est de savoir où placer, au mieux, l'habitation de nos nouveaux voisins.