Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Savez-vous que ces parties du corps ne servent à rien ?

Elles pourraient disparaître qu’on ne le remarquerait même pas. 

Notre corps n’est plus le même aujourd’hui qu’il ne l’était au moment de l’arrivée de l’homme sur terre. Il a évolué et s’est adapté à son environnement. Cette évolution explique que certaines parties sont maintenant complètement inutiles. Elles pourraient disparaître complètement qu’on ne s’en rendrait même pas compte et ça ne changerait absolument rien à notre fonctionnement ni à nos capacités.

La preuve : on doit même parfois les enlever. Ces parties sont plus ou moins cachées et elles ont même un nom : les structures vestigiales.

Voici la liste des 10 éléments inutiles du corps humain :

Les dents de sagesse 

Elles étaient utiles lorsque nos ancêtres devaient mâcher des légumes crus, des viandes à chair très dure ou encore des fruits à coque. Sauf qu’aujourd’hui, on doit souvent les enlever parce que la bouche est trop petite. L’opération se déroule souvent entre 17 et 25 ans, au moment où elles poussent.

Les muscles auriculaires

À l’époque où ils fonctionnaient, ces muscles des oreilles permettaient de les faire bouger pour écouter un son sans bouger la tête. Chez la plupart des gens, ces muscles sont atrophiés mais il y a encore 20% de la population qui peut faire bouger ses oreilles.

Le tubercule de Darwin

Toujours au niveau des oreilles, la taille de cette petite excroissance de cartilage diffère en fonction des personnes. Tous les embryons en possèdent mais il disparaît généralement pendant la grossesse. Ce tubercule est considéré comme une anomalie congénitale mais vous pouvez la considérer aussi comme une simple fantaisie.

Le pli semi-lunaire

Aussi appelé pli lunaire de la conjonctivite, c’est un reste d’une troisième paupière qui se situe au coin interne de l’œil. Il servait de défense aux hommes, comme une visière pour se protéger de la violence des rayons de soleil. Il est toujours présent chez certains animaux.

L’appendice

À part faire mal quand il se transforme en appendicite et qu’il faut l’enlever, l’appendice ne sert à rien. Apparemment, il aurait servi à favoriser la croissance de bactéries bénéfiques de l’intestin. Mais même ça, ce n’est pas sûr.

Le muscle long palmaire

Ce muscle se trouve au niveau du poignet, dans la loge antérieure de l’avant-bras. C’est aussi un reste de nos ancêtres, tellement inutile aujourd’hui que tout le monde n’en a pas : il est absent chez 14% de la population et parfois sur un seul bras.

Le coccyx

À part nous faire mal quand on tombe dessus, le coccyx n’a plus aucune utilité. Apparemment, il serait un reste du temps où les humains avaient… une queue.

Les tétons masculins

Si ce n’est pour de la déco, les tétons chez les hommes ne servent à rien. S’ils sont présents, c’est à cause du chromosome X et d’un reste du stade embryonnaire.

Les poils

Dans le temps, les poils servaient à tenir chaud. Si on n’en a plus trop besoin aujourd’hui grâce aux vêtements, les poils ont quand même toujours une certaine utilité vu que c’est une barrière contre les infections. C’est le cas notamment pour ceux des narines qui servent de filtres contre les particules.

Le muscle horripilateur

Toujours en parlant des poils, vous connaissez l’effet chair de poule, quand ils se dressent sur votre corps : ce mouvement est dû au muscle horripilateur qui réagit à certaines sensations et émotions. Si aujourd’hui ce muscle sert davantage à nous faire ressentir les choses, à l’époque, il aurait permis à nos ancêtres de paraître plus imposants avec leurs poils redressés, pour faire fuir l’ennemi.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK