Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Lola Ogunyemi, la mannequin noire de la pub Dove, défend la marque

Lola Ogunyemi, la mannequin noire de la pub Dove, défend la marque
Lola Ogunyemi, la mannequin noire de la pub Dove, défend la marque - © Tous droits réservés

Un nouveau spot de publicité de la marque de cosmétiques Dove fait débat sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Diffusée initialement sur la page Facebook de Dove aux Etats-Unis, la vidéo a depuis été supprimée. 

Mais elle a néanmoins été reprise abondamment par les internautes. Dans ces réappropriations, on y voit une femme noire enlevant un costume et devenir blanche. 

Les indignations ne se sont pas fait attendre considérant cette publicité comme raciste.

"Ces accusations comportent beaucoup d'omissions"

Lola Ogunyemi, la mannequin noire de Dove, la même que l'on voie dans le spot décrié, défend la marque et la publicité dans la presse ce mercredi.

"Toutes les femmes du tournage ont compris le concept et l'objectif fondamental: utiliser nos différences pour illustrer le fait que toutes les peaux méritent de la douceur."

La mannequin va même plus loin: "Je vois comment l'aperçu qui a circulé sur la toile a pu être mal interprété. Mais ces accusations comportent beaucoup d'omissions, ne permettant pas au public de se forger une opinion éclairée."

Ce que Lola Ogunyemi veut dire c'est que cette vidéo, largement reprise et dénoncée par les internautes à travers le monde, s'est transformée le plus souvent en un photo-montage montrant seulement les deux premières femmes.

Alors que dans la publicité initiale, elles sont multiples, de toute type de peaux différent.

Il y a donc eu une certaine déformation.

Déjà un cas similaire en 2011

Si l'on "s'acharne" sur la marque du groupe Unilever, c'est parce que, pour beaucoup, la "confiance" est rompue. 

En effet, en 2011, Dove avait déjà été accusé de racisme pour une autre publicité présentant trois femmes: une noire, une métisse et une blanche. 

La femme noire était postée devant un panneau "Avant", présentant une peau sèche, tandis que la femme blanche était devant un panneau "Après", présentant une peau hydratée. 

La femme métisse se tenait entre les deux tableaux.

Dove paie donc sa "mauvaise réputation" mais les déclarations de la mannequin Lola Ogunyemi devrait peut-être changer la donne.

C'est l'image du jour ce mercredi dans Quoi de neuf?, avec Guillaume Moulaert.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK