Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

L’intelligence artificielle pour prédire les crimes violents, la réalité rejoint la fiction

Le journal " New Scientist " révèle que la police britannique tente de mettre au point, depuis 2018, un système baptisé National Data Analytics Solution (NDAS). Cette technologie utilise l’IA (Intelligence artificielle) et les statistiques pour créer des algorithmes capables de prévoir le risque qu’une personne commette ou devienne victime d’un crime violent.


>> Lire aussi : L’intelligence artificielle pour créer des deepfake.


 

Minority report.

On se souvient de ce film de science-fiction de Steven Spileberg, en 2002, avec Tom Cruise. En 2054, à Washington, la criminalité est éradiquée, grâce au système de prévention et de détection des meurtres, qui permet d’arrêter les suspects avant qu’ils ne commettent un crime.

Comment fonctionnera ce futur projet ?

L’équipe qui travaille sur le NDAS a déjà rassemblé plus d’un téraoctet de données à partir des bases de données des polices locale et nationale. Le logiciel a répertorié près de 1400 paramètres qui pourraient aider à prédire la criminalité. Il attribue alors, à l’individu, un score indiquant la probabilité de récidive.

Reste que cela pose d’indéniables questions d’éthique, puisque l’on ne sait pas comment ces données seront utilisées, ni si les prédictions seront correctes.

Des arrestations avant que le crime ne soit commis ?

L’objectif n’est pas d’arrêter ces personnes, mais de proposer de l’aide à celles qui auraient un comportement potentiellement criminel. Elles seront alors dirigées vers des services sociaux ou de santé. Ce projet est actuellement en phase de test.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK