Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 09:00 à 11:00 sur Vivacité

Plus d'infos

L'épicentre de l'amour serait en Slovaquie...

L'épicentre de l'amour serait en Slovaquie...
L'épicentre de l'amour serait en Slovaquie... - © The Epicentrum of Love

Ahhhh l'amour... Un épicentre de l'amour est en train de se former, et ce n'est ni à Paris, ni à Vérone... 

C'est beau l'amour... et pour certains ça devrait être tous les jours. Mais il existe des histoires d'amour plus compliquées que d'autres, et cette fois on ne parle pas de Roméo et Juliette.

L’histoire commence il y a plusieurs dizaines d’années, en 1844 plus exactement. A Banská Štiavnica, une petite ville plus ou moins au centre de la Slovaquie.

Andrej Sladkovic tait fou amoureux de Marina. Et Marina était folle d’Andrej. Malheureusement les parents de Marina n’étaient pas de cette idée. Et c’est ainsi que la pauvre Marina se retrouvera mariée à un riche fabricant d’épices.

En 1846, Andrej le coeur meurtri écrit donc un poème, intitulé "Marina"… Pour le coup ce n’est pas très original, mais ce poème à la particularité d’être considéré par l'Académie mondiale des records, principale rivale du Livre Guinness des records, comme le poème le plus long au monde. En effet, cette déclaration d'amour ne fait pas moins de 2900 lignes!

Une histoire qui ressemble fort au Roméo et Juliette de Vérone… Mais cette fois, c'est une histoire vraie, et ça s'est passée en Slovaquie. L’ONG Slovaque Epicentrum of Love a donc décidé de devenir l'épicentre mondial de l'amour. L'ONG s’est installée dans la maison où vivait la jeune Marina, et a créé une exposition interactive autour de l’histoire d’Andrej et Marina avec, notamment le manuscrit du poème, une bibliothèque, mais aussi un "amouromètre" qui est censé de mesurer la force des sentiments d’un couple.

L’Epicentrum of Love a surtout mis sur pied une "banque de l’amour" sous l’ancienne maison de Marina. Dans le souterrain du bâtiment un long tunnel a été transformé en chambre forte comptant 100.000 compartiments, où les amoureux peuvent déposer un souvenir de leur amour. Que ce soit les tickets du premier cinéma, le premier mot doux, la première lettre ou même un faire-part de mariage ou de naissance...

Une banque qui deviendra peut-être l'épicentre mondial de l'amour. Au revoir Paris, au revoir Vérone! Bonjour la Slovaquie...?

Plus d'info : http://epicentrumoflove.com/index.html

C'était l'image du jour, à (ré)écouter ici : 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK