Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Dormir ou conduire, il faudra choisir ?!

Dormir ou conduire, il faudra choisir ?!
Dormir ou conduire, il faudra choisir ?! - © Tous droits réservés

Des tests salivaires devraient bientôt pouvoir détecter la fatigue des conducteurs…

C’est en tout cas le projet sur lequel le Centre du sommeil de l’Hôtel-Dieu et l’Université de Paris Descartes ont planché. Ils ont réalisé différents tests sur des hommes âgés de 17 à 35 ans qui n’avaient dormi que 3 heures par nuit durant 2 nuits.

Les résultats de ces recherches ont indiqué que les personnes manquant de sommeil présentaient des  épisodes de somnolence, mais aussi un niveau d’agressivité et une tension plus élevé. Un cocktail qui ne fait pas bon ménage et qui a très clairement un impact néfaste sur la conduite.

 

Mais ce n’est pas tout…

Les recherches ont également permis de repérer le manque de sommeil dans la salive ! Le taux de cortisol par exemple chute lorsque l’on ne dort pas suffisamment …. Cette indication est une piste très sérieuse. Elle pourrait permettre de développer des tests salivaires ayant la capacité de détecter la fatigue auprès des conducteurs.

C’est d’autant plus intéressant lorsque l’on sait qu’un rapport Vias datant de 2016 indique que la somnolence augmenterait de 20 à 25 % les risques d’accidents de la route

 

Benoit Godart, porte-parole Vias, est notre invité dans " Quoi de neuf?". Il nous donne son avis sur ces fameux tests salivaires…

N'hésitez pas à (ré)écouter la séquence ...…

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK