Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Des passagers restent bloqués dans leur avion pendant des heures sous 30 degrés !

C’est une situation un peu particulière qu’ont vécue les passagers d’un vol TUI à destination d’Ibiza et relatée par La Dernière Heure ce mardi. Bloqués sur le tarmac pendant de longues heures suite à un problème technique, portes fermées et sans climatisation, ils ont dû patienter jusqu’à l’intervention d’une passagère qui a pris la décision d’ouvrir la porte de l’appareil pour redonner de l’air aux passagers.

La passagère, visiblement professionnelle de l'aviation depuis 22 ans, s'est donc opposée aux membres de l'équipage après avoir insisté longuement pour qu'ils prennent leurs responsabilité. Quand tout est rentré dans l'ordre, elle s'est vue refuser avec ses deux enfants le droit d'embarquer.

Cette passagère téméraire juge avoir agi dans son droit et celui des passagers face à une situation d'urgence. Mais peut-on vraiment faire passer le bien-être général au-dessus des consignes de sécurité? La réponse dans Quoi de neuf? avec Waldo Cerdan, ancien pilote de ligne et actuel instructeur.

"On ne peut pas le faire. Il faut faire une distinction entre deux choses: d'une part, la sécurité et d'autre part, le confort. La première étant plus importante que l'autre. La sécurité c'est le commandant de bord qui en a la charge et il doit rendre des comptes si tout ne se passe pas bien. Un avion est un espace très petit, très contigu donc une grande discipline est nécessaire pour garantir la sécurité de tout le monde.

L'ancien pilote admet tout de même que ce n'est pas toujours facile de juger. "Après, il peut y avoir des situations inconfortables. Il convient d'analyser le pourquoi du comment, ce n'est pas toujours évident. Pour un peu éclairer la situation, je me suis moi-même parfois retrouvé dans des situations compliquées. Faut-il débarquer les passagers ou faut-il attendre si on nous dit que l'avion sera réparé dans une vingtaine de minutes? Ce n'est pas évident de choisir."

En ce qui concerne la climatisation, peut-elle rester allumée lorsque l'avion est au sol? "Pas toujours. Cela dépend des endroits. Pour des raisons de bruit, pour des raisons de pollution, il n'est pas autorisé de faire tourner la turbine plus de dix minutes avant le démarrage. En revanche, quelqu'un ne peut pas prendre d'initiatives comme celle-la. Un avion ce n'est pas une démocratie, à moins que la passagère ait estimé que quelqu'un risquait sa vie. Ce qui voudrait dire que les membres de l'équipage pourraient être poursuivis pour non-assistance à personne en danger. J'ai des difficultés à croire que quelqu'un était sur le point de mourir."

De plus, ouvrir les portes ne changent pas grand chose dans un espace long et cylindrique. À part pour celles et ceux qui se trouvent juste à côté...

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK