Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Des cours d'empathie pour nos enfants

L’empathie aussi importante que les mathématiques ou l’anglais

Ces cours d’empathie, visent surtout à créer une atmosphère où les jeunes se sentent à l’aise, et peuvent communiquer ensemble, par exemple pour trouver une solution à un problème éventuel. Tout en parlant et en écoutant leurs condisciples, les enfants ont même le droit de manger du gâteau, à condition qu’ils l'aient cuisiné ensemble. 

 

Une école bruxelloise a décidé de mettre l'accent sur les émotions ressenties par les jeunes élèves. Une manière de se sentir mieux mais aussi de tendre la main à son prochain.

Les images dévoilées par RTL d'une école primaire bruxelloise où l'on apprend à comprendre les émotions rappellent celles des écoles étrangères où les enfants sont invités à donner le ton dès leur arrivée en classe. 

Une danse de la joie ou un câlin pour se sentir mieux
Ici, plutôt que de rentrer en rang en silence pour s'asseoir comme un bon petit soldat, chaque enfant est accueilli par l'institutrice et, tour à tour, lui montre à sa façon son état d'esprit du jour. Le professeur réagit alors "en miroir", en s'adaptant au sentiment de l'enfant.

Un câlin, un bonjour, un petit signe de tête, une poignée de main, un tope-la ou un pas de danse: tout est permis pour donner un indice à l'enseignante sur son ressenti du moment. Ensuite, les enfants prennent le temps de choisir des cartes des émotions et décrivent par écrit ou un dessin ce qui les préoccupe ou à l'inverse, les réjouit. Ils peuvent enfin opter pour une carte résumant ce qui leur fera du bien: un coup de main, être entouré, être laissé au calme, protégé etc.

Une école bruxelloise a décidé de mettre l'accent sur les émotions ressenties par les jeunes élèves. Une manière de se sentir mieux mais aussi de tendre la main à son prochain.

Les images dévoilées par RTL d'une école primaire bruxelloise où l'on apprend à comprendre les émotions rappellent celles des écoles étrangères où les enfants sont invités à donner le ton dès leur arrivée en classe. 

Une danse de la joie ou un câlin pour se sentir mieux
Ici, plutôt que de rentrer en rang en silence pour s'asseoir comme un bon petit soldat, chaque enfant est accueilli par l'institutrice et, tour à tour, lui montre à sa façon son état d'esprit du jour. Le professeur réagit alors "en miroir", en s'adaptant au sentiment de l'enfant.

Un câlin, un bonjour, un petit signe de tête, une poignée de main, un tope-la ou un pas de danse: tout est permis pour donner un indice à l'enseignante sur son ressenti du moment. Ensuite, les enfants prennent le temps de choisir des cartes des émotions et décrivent par écrit ou un dessin ce qui les préoccupe ou à l'inverse, les réjouit. Ils peuvent enfin opter pour une carte résumant ce qui leur fera du bien: un coup de main, être entouré, être laissé au calme, protégé etc.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK