Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Demi-finale de la Coupe du Monde : comment surmonter la défaite ?

Hier soir, le rêve d’une Coupe du Monde a pris fin pour toute la Belgique qui s’est rassemblée comme jamais autour des Diables Rouges. Ce matin, quelques heures après la défaite face à la France, la Belgique se réveille groggy... Mais comment surmonter la défaite et se relever ?

Hier soir, la Belgique a été éliminée de la Coupe du Monde lors de la demi-finale contre la France 1-0. Une défaite difficilement supportable après un parcours incroyable de nos Diables Rouges. Ils nous ont fait vibrer, rêver, chanter, pleurer et angoisser. Mais nous y avons cru jusqu'au bout... Face à cette défaite, comment avancer et se relever ? Est-il normal pour les citoyens belges de se sentir tristes et désemparés au lendemain de cette demi-finale ? 

Christine Reynaert, professeur en psychiatrie et psychosomatique à l’UCL : "On a été un peu euphoriques, on s'est mis en position de vainqueur, ce qui était chouette, ça augmente les chances mais après, il y a une confrontation avec le réel... Il existait une incertitude et lors de cette Coupe du Monde, on y a mis beaucoup de passion, tout le monde s'est rassemblé ! Et la passion donne de grands bonheurs et de grandes souffrances, ce à quoi nous sommes confrontés désormais. D'ailleurs, le début de l'émission était très représentatif: certaines personnes sont tristes et elles ont bien raison de ne pas se sentir bien car on y a mis beaucoup de passion et d'enthousiasme donc il est normal d'être déçu. Mais le fait de reconnaître ses propres sentiments, c'est positif pour la santé! Et il est également intéressant de voir la palette de personnalités dans ce genre de cas : certains sont rationnels, d'autres en colère, d'autres trouvent un bouc émissaire, d'autres pleurent, etc. Cette gamme de personnalités et ces échanges font partie de l'émotion collective. Enfin, il est normal de taquiner l'adversaire, tant que cette minime agressivité reste correcte, cela fait aussi du bien mais c'est la taquinerie légendaire entre Belges et Français, rien de bien méchant!"

Amis français : faites preuve d'empathie !

Pour les Français, Christine Reynaert leur conseille de faire preuve d'empathie et de soutien : " Certains ont de la chance, d'autres moins lors de ce genre de match mais du côté du gagnant, qui lui est heureux forcément, il faut qu'il tente d'exprimer son empathie et expliquer à l'adversaire qu'il comprend sa blessure et sa déception..." Quant aux Belges, elle leur conseille d'utiliser l'humour pour avancer : " L'humour permet de sortir de beaucoup de situations alors taquinons les Français quelques jours encore... Mais surtout, reconnaissons notre tristesse et partageons nos émotions  - sans haine et sans rancœur - avec nos proches. Enfin, si vous voulez soutenir d'autres équipes que la France en finale, c'est aussi normal, c'est un sentiment de vengeance mentale."  Mais rien de bien méchant à nouveau...

"Ce qui est beau, c'est que c'est collectif "

Enfin, la psychologue conclut en soulignant la solidarité des Belges face à cette défaite : "Ce qui est beau, c'est que c'est collectif ; on n'est pas seul face à nos émotions. Ensemble, on peut rester fiers et tristes!" Fiers, nous le resterons jusqu'au bout... Merci à vous, chers Diables Rouges, pour cette épopée phénoménale. Pour ces moments magiques. Pour ce rassemblement historique. Pour toutes ces émotions partagées... We are Belgium.

RDV samedi, 16h, pour la petite finale... La Belgique pourrait encore réaliser un exploit et la meilleure place de son histoire en Coupe du Monde. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK