Quoi de neuf ?

Du lundi au vendredi de 16:00 à 19:00 sur Vivacité

Plus d'infos

22 000 personnes nettoient des toilettes parce qu'elles se sont connectées à un wifi gratuit!

En vacances on se connecte généralement à des spots wifi d'hôtels, de restaurants, de bars... et trop souvent, on ne lit pas les conditions générales avant de cliquer sur "accepter".

En Angleterre, 22 000 personnes qui avaient besoin d'un wifi ont eu une mauvaise blague. Elles n'ont pas lu que des les conditions générales d'utilisation du wifi il y avait "une clause de service communautaire". En acceptant les conditions générales, les utilisateurs acceptaient aussi de faire 1000H de service communautaire: récurer des toilettes publiques, nettoyer des parcs locaux, peindre des coquilles d'escargots, vidanger manuellement des égouts, faire des câlins à des chiens et chats errants... voici à quoi ils se sont engagés!

Même genre d'expérience en Finlande

En Finlande en 2014, une entreprise spécialisée dans la cyber sécurité avait déjà fait le même genre de blague sauf que la condition cachée était bien plus grave. Les utilisateurs s'engageaient à donner leur enfant aîné en échange du wifi et six personnes ont accepté sans lire les conditions!

Olivier Bogaert, commissaire à la computer crime unit était avec nous dans "Quoi de neuf" ce matin pour rappeler les dangers de se connecter à un wifi sans lire les conditions générales. Si ici les conditions étaient plutôt en guise de blague, il y a réellement des conditions qui peuvent être dangereuses. Certaines précisent par exemple que vos données et informations ne sont pas protégées, cela veut dire que si vous faites un virement bancaire sur ce wifi, vos informations ne sont pas protégées et peuvent se retrouver entre les mains de personnes malhonnêtes! Idem avec tous vos mots de passe de mails, facebook et autres réseaux sociaux. 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

Recevoir