On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Une application pour simplifier la demande d'indemnisation compensatoire pour les commerçants affectés par les travaux

C’est une bonne nouvelle pour les commerçants de Wallonie qui deviennent fous avec les chantiers ! En effet, c’est à partir d’aujourd’hui qu’ils peuvent demander une indemnisation à la Région. Cela se fait via une application.

L’application s’appelle Wallinco et elle est déjà disponible sur les téléphones tournant sous Androïd dans le Google Play Store. Pour Apple, il faudra attendre le 15 septembre.

Le but de l’application, c’est de simplifier la demande d’indemnisation compensatoire pour tout commerçant ou petite entreprise affectée par des travaux. Parce que souvent, la clientèle s’envole suite à des travaux sur la voirie.

Des preuves par photos

Le commerçant ou l’entrepreneur lésé pourra s’identifier via le système d’identification Its Me, qui est bien sûr sécurisé. Il devra et pourra alors apporter des preuves de l’entrave par des photos. Voilà qui devrait accélérer la demande d’indemnisation.

Si un commerçant ou une entreprise de moins de dix travailleurs est lésé par des travaux durant minimum vingt jours consécutifs, il pourra éventuellement bénéficier de cette indemnisation. Pour cela, il faut que l’accès pédestre au commerce soit fortement détérioré ou que l’accès au parking privé ou utilisé habituellement par les clients ne soit pas accessible.

Nous avons interrogé Pierre Cautoir, gérant de la boutique Clic Clac 1 Heure à Charleroi. Les indemnisations, il connaît. " Nous sommes en travaux de rénovation de quartier depuis 2008. Les travaux pour Rive Gauche, c’est terminé. Mais il y a tous les travaux d’aménagement du Triangle qui ne sont pas terminés. Avant, il existait une intervention de 75 euros par jour. Mais on était obligés de fermer, le magasin ne devait pas être accessible. Maintenant, de 75 on est montés à 100 euros, mais ce n’est qu’une suite logique de l’index. L’avantage à présent, c’est que nous ne sommes plus obligés de fermer ".

Une indemnisation plafonnée à 6.000€

Cette indemnisation de 100 euros par jour est plafonnée à 6 000 euros. Rapide calcul : cela équivaut à 60 jours d’entrave. Le budget total de la Région Wallonne équivaut à 3 millions d’euros. Pour Pierre Cautoir, ce n’est pas suffisant. Pour lui, cela couvre le loyer, ce qui est déjà bien. Mais selon lui, cela devrait être accompagné par autre chose car lorsque les commerçants ont du personnel en ayant un chiffre d’affaires qui descend de 60 à 70%, ce personnel doit être mis au chômage. " Vous devez aussi demander des crédits pont, donc avoir une intervention de l’Etat sur le taux d’intérêt des crédits pont, ce serait aussi bien utile. C’est en effet une mesure, mais qui devrait être accompagnée par d’autres " explique-t-il.

En attendant peut-être de nouvelles mesures, cette décision d’indemnisation issue du décret présenté par le Ministre Pierre-Yves Jeholet devra d’abord être communiquée au maximum de aux commerçants.

Un site d’informations a également été mis en ligne. Celui-ci explique très clairement aux commerçants et entrepreneurs la marche à suivre en cas de nuisances liées à des chantiers. Il détaille notamment comment créer un dossier et le compléter de manière claire et concise.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK