On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Un instalbum pour le jour de son mariage, kesako?

Profiter de tous les petits instants le jour de son mariage, ce n’est pas toujours évident! Valérie Pétillon a trouvé une solution en créant " Instawedding ". Dès le matin, elle photographie les coulisses du mariage et les publie sur un compte Instagram réservé aux mariés et à leurs invités. " On propose de créer un album photo via le biais d’Instagram. C’est très différent d’un album photo papier parce qu’on est dans l’immédiat et c’est accessible à tout moment. "

Un service à 500 euros

Faire appel aux services d’Instawedding, ça coûte 500 euros pour la journée et le rendez-vous qui précède le mariage. Des frais kilométriques peuvent éventuellement aussi être demandés. Mais est-ce que ce service peut remplacer le travail d’un photographe professionnel qui coûte environ 2 000 euros par mariage ?  " Ce n’est pas ce que je préconise car ce n’est pas le même travail qu’un photographe qui va prendre les clichés conventionnels avec toute la famille etc. Moi je vais plutôt aller dans les coulisses pour fixer des émotions. Je prends plus ou moins 80 photos sur un mariage de moments intenses, de rire, de tendresse mais je ne propose pas le travail de retouche ni d’album photo papier. "

Compte privé

Nous avons contacté une photographe professionnelle qui nous a notamment expliqué que certains mariés prônaient aujourd’hui un mariage déconnecté. Le concept d’Instawedding irait donc à l’encontre de ça? D’après Valérie, " avec Instagram, on peut garder le compte privé si on le souhaite. Donc ce n’est pas comme si on le partageait avec tout le monde. On l’a ensuite en poche car il est sur notre smartphone, c’est très rapide et on peut rajouter des amis qui sont par exemple à l’étranger. "

Si vous voulez en savoir plus, contactez Valérie via la page facebook Instawedding!

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK