On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Petite réflexion sur votre crédit habitation...

Un belge sur deux a un crédit en cours pour un montant moyen de 864 euros. La plupart du temps, c’est pour la maison qu’on emprunte, ou pour la voiture, mais de plus en plus, les Belges se mettent un crédit à dos pour financer des objets de consommation, type télévision, smartphone, électroménager, voire un voyage ou une fête. Il arrive aussi qu’on emprunte pour rembourser des impôts. C’est le résultat d’une enquête publiée aujourd’hui par Wikifin, la plateforme de conseil et d’éducation financière de l’autorité des services et marchés financiers pour la semaine de l’argent.

Mais attention! Emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent… et avec Caroline Sury, du journal l’Echo, nous allons relever les conseils de base pour éviter de se faire avoir.

Toujours privilégier le prêt ou la vente à tempérament plutôt que l’ouverture de crédit 

"Le prêt à tempérament a une durée déterminée pour financer une dépense en particulier, on reçoit une somme d’argent pour un achat spécifique et on rembourse par versements périodiques fixes. Le crédit a une durée indéterminée et coûte généralement plus cher que le prêt à tempérament. C’est une réserve dans laquelle on puise". Le pire, c’est que dans sept cas sur dix, le Belge ne se rend pas compte que l’ouverture d’un crédit, via une carte d’un magasin, est aussi un crédit.

Comparer les différentes offres du marché

"Il ne faut jamais se contenter du premier TAEG venu, le taux annuel effectif global. Comparer les différentes offres du marché, via le site Guide-épargne. Il faut aussi se méfier des taux promotionnels et ponctuellement bas. C’est probablement un taux d’appel. Plus l’échéance augmente, plus le TAEG augmente. Il ne faut pas hésiter non plus à changer les montants et les durées d’emprunt de vos différentes simulations: le TAEG pour un emprunt de 10.000 euros peut parfois être plus élevé que celui d’un emprunt de 10.001 euros. Enfin, il ne faut pas hésiter à négocier les taux officiels affichés dans les outils de comparaison, comme on le ferait pour un crédit hypothécaire. "

Parfois être en négatif sur son compte peu de temps est moins coûteux

"Un exemple? Si votre banque applique un TAEG de 10% et que vous êtes en négatif de 500 euros pendant 10 jours, cela vous coûtera 1,37 euros." Comme les intérêts sont calculés par jour, on limite les frais en remboursant la dette le plus vite possible.

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK