On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

On a testé les produits à base de miel et les volailles de La Ferme de Julien

L'équipe radio d'On n'est pas des pigeons a reçu Julien Van Kerberghen, apiculteur et éleveur de volailles à La ferme de Julien, située à Incourt, dans le Brabant wallon. La particularité de cette ferme, c'est qu'on y retrouve un peu de tout... Et Julien donne quelques précisions à ce sujet.

 

Pour Julien, l'apiculture était une passion et les volailles, ses parents en avaient déjà depuis quelques années à la ferme. Julien a donc voulu un peu se diversifier et au final, il a réussi à exercer son métier avec ses deux passions. Il se fait aussi parfois aider par son épouse ou un ami ou l'autre du métier pour pouvoir faire des recettes et produire.

Des poulets, du miel, une gamme de choco-miels, de la moutarde...

A la ferme de Julien, les poulets qui sont abattus le plus tôt, c'est après cent jours... Au lieu de 45 jours pour les poulets de la grande distribution. De plus, ils sont bien sûr élevés en plein air. Pour les abeilles, il y a une centaine de ruches en production, avec l'équivalent plus ou moins en élevage. Les ruches en production produisant le miel et les ruches d'élevage étant là pour relayer, pour remédier aux pertes s'il y en a... L'année passée, la ferme Julien a produit deux tonnes de miel! 

A la ferme, ils ont aussi une gamme de choco-miels : choco-miel nature, choco-miel aux amandes et choco-miel praliné. Un ami chocolatier à aider Julien à produire ces délicieux choco pour avoir au final un produit tartinable, à base de miel (60%). Il faut savoir qu'en Belgique, il y a un savoir-faire reconnu vis-à-vis du miel, qui est un produit plus travaillé par rapport aux pays étrangers.

D'autres produits sont également disponibles à la ferme. Pour les découvrir ou en commander, rendez-vous sur le site internet.

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK