On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Ombudsman du commerce : les articles électroniques génèrent le plus de plaintes

C’est l’achat d’articles électroniques qui génère le plus de plaintes... Qui le dit? L’Ombudsman du commerce, qui vient de sortir son rapport sur 2018. 990 dossiers ont été traités. C'est 18% de plus qu’en 2017. Ce n'est pas un hasard si ce dossier sort aujourd'hui, car c'est la journée internationale du droits des consommateurs.

Nous avons appelé Axelle Starek, Représentante de l'Ombudsman du commerce. Elle rappelle tout d'abord que les articles électroniques sont liés au caractère défectueux que peut avoir un article. Ici, il faut voir par rapport aux devis qui doivent être mis en place si la garantie légale ou commerciale peut être prise en compte par rapport à ce petit caractère défectueux. Donc il faut savoir que ces articles électroniques ont souvent une valeur plus importante que d'autres et ils sont aussi fragilisés au quotidien. Ils sont plus vite mis en avant pour porter plainte par rapport à leur achat.

Des problèmes logistiques qui posent problème

Ce n'est pas spécialement l'achat en ligne qui pose problème, c'est plus le problème logistique qui pourrait se retrouver derrière cela (la livraison d'un article qu'on a acheté, un retard de remboursement). Mais dans tous les cas, il faut savoir que ces problèmes sont les plus vite solutionnés. Ce n'est pas un problème démesuré, c'est simplement un problème de logistique...

Il faut savoir que l'Ombudsman du commerce travaille aujourd'hui avec des commerçants qui se sont engagés avec l'Ombudsman du commerce pour plein de raisons. Notamment améliorer leur service clientèle... Donc du côté de l'Ombudsman, ils ont su obtenir des contacts directs avec les services qui gèrent les plaintes de leur entreprise.

Le secteur des meubles en deuxième position

En premier lieu, nous retrouvons donc les articles électroniques, qui ont généré le plus de plaintes. Ensuite, de manière plutôt étonnante, on peut retrouver le secteur des meubles en deuxième position (18% des plaintes reçues étaient des meubles). En général, il s'agit de meubles faits sur mesure. S'il y a des problèmes de mesures qui ne sont pas tout à fait correctes par rapport à ce qui a été énoncé, il peut alors y avoir des plaintes. Forcément aussi, la valeur de ces meubles est beaucoup plus conséquente que si l'on prenait quelque chose que l'on achète au quotidien. L'envie de porter plainte est plus grande si la valeur est plus grande... 

Si vous en avez besoin, voici le lien pour le site de l'Ombudsman du commerce.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK