On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Méthode du Early Morning ou comment prendre du temps pour soi...

Le Miracle Morning, ou Early Morning, une tendance adoptée par de plus en plus de monde… Mais cette pratique correspond-t-elle à tout le monde? Quel impact sur un quotidien?

Miracle Morning, c'est quoi ?

Cette tendance est partie d’un livre de Hal Elrod sorti aux Etats-Unis il y a quelques années, "Miracle morning". Dans ce livre, l’auteur explique que la clé du succès dans la vie, c’est de démarrer sa journée par une à deux heures rien qu’à soi. Par exemple en faisant du sport, de la méditation, ou encore en lisant un livre.

Cela implique de se lever une à deux heures plus tôt que d’habitude ! Se lever tôt, d’accord, mais quel rapport avec une quelconque "clé du succès" ? Le but est de se réveiller le matin avec plus d’énergie au lieu de compter nos heures de sommeil. Afin de pouvoir commencer sa journée sereinement, sans stress. Penser à soi, à ses objectifs, à ce qu’on va accomplir pendant la journée.

Des matinées qui ressemblent à quoi ?

Se lever à 5h30 permet de se sentir en forme. A l'instar des articles sur le sujet, le must est de commencer par une petite séance de méditation. La technique recommande de s’asseoir confortablement, en se tenant bien droit. Vous vous concentrez alors sur votre respiration afin de vous vider la tête.

Si le cœur vous en dit vous pouvez aussi écrire dans un petit carnet vos pensées du moment et vos objectifs de la journée. Si il vous reste du temps vous pouvez enchaîner sur une petite séance de sport.

La fatigue doit se faire sentir au bout d’un moment

Forcément, il y a une petite fatigue qui s’installe pendant la journée, surtout en fin de matinée pour les couche-tard notamment. Avec ce rythme, à la fin de la semaine, la petite fatigue se transforme en grosse fatigue. Et il n’est pas recommandé de ne pas dormir suffisamment à répétition…

L'avis du Dr Legros, somnologue au sein de l’unité du sommeil à la Clinique Saint-Luc de Bouge

Selon lui, le principe du "Miracle morning" peut avoir une influence positive, comme négative. Le coté positif pour le rythme biologique, c'est qu'il y a du bon à avoir une certaine régularité au niveau du sommeil. Le coté négatif est que ce système raccourcit la nuit. Il y a donc une dette de sommeil qui s’installe et qui grandit au fil des jours. C’est surtout vrai pour les "couche-tard / lève-tard", pour qui il est difficile de se résoudre à aller dormir, et du coup se lever plus tôt devient une drôle de problématique.

Pour les couche-tard qui veulent quand même tenter l’expérience, que faut-il faire?

Ils peuvent toujours essayer de compenser ce manque de sommeil en faisant une sieste ou en se reposant. Mais pas n’importe quand dans la journée : entre 14 et 16h, pour que ce soit bénéfique. Pour ceux qui travaillent, ça ne sera pas vraiment évident ! Sinon il faudra songer à se coucher plus tôt.

En définitive, prendre du temps pour soi, pour se concentrer sur les objectifs qu’on voudrait atteindre est évidemment bénéfique, mais quand cela risque d'empiéter sur vos heures de sommeil, il n'est pas dit qu'une pratique sur le long terme soit réellement bénéfique.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK