On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Méfiez-vous des faux prêts sur internet

C'est un fait : les arnaqueurs aiment fréquenter les sites qui rencontrent le plus de succès sur internet. Et Facebook ne fait évidemment pas exception...

Si vous êtes administrateur d’une page sur le réseau social ou même si vous en suivez une comme utilisateur, vous avez sans doute déjà été confronté à ces offres de prêt financier entre particuliers à un taux avantageux variant généralement entre 2 et 4%. Plusieurs dizaines chaque jour sont en effet publiées, quand ce ne sont pas des pages spécialement créées pour en faire la promotion. Pour celles et ceux qui ont des difficultés financières, même temporaires, il peut donc être tentant de se dire qu’on ne risque rien à demander quelques informations...

Après avoir pris les informations, le piège se referme

Votre interlocuteur, que vous aurez contacté via l’adresse e-mail publiée dans l’annonce, vous expliquera qu’il doit ouvrir un dossier permettant de calculer le montant du remboursement au regard du prêt dont vous souhaitez disposer. Il insistera particulièrement sur le fait qu’il vous garantit la confidentialité de vos échanges. Une fiche vous est alors transmise, dans laquelle vous devez fournir des informations personnelles. Si vous la renvoyez, vous recevez un contrat quelques jours plus tard que vous devez signer et retourner après l’avoir scanné. 

Ensuite, vous êtes contacté et la société ou son représentant vous explique que des frais administratifs sont à prévoir, que vous devez supporter en envoyant un mandat ou en faisant usage d’un compte Paypal, qui appartenait lui-même à une autre victime et dont les escrocs ont pris le contrôle.

Quelques trucs pour éviter ces arnaques :

  • Tout d’abord, méfiez-vous si le profil utilisé contient peu d’images personnelles et le compte est récent 
  • Si les seules publications qui y apparaissent sont en rapport avec des prêts financiers et le titulaire est membre de plusieurs groupes différents dans lesquels il publie toujours son même message
  • Si l’adresse e-mail utilisée pour la prise de contact est toujours du type Outlook.com, Yahoo ou encore Gmail et ne permet donc pas d’identifier une institution financière connue

Adblock+ et Adwcleaner

Et comme nous pouvons aussi recevoir ces sollicitations sous la forme de messages publicitaires sur notre mur, nous devons nous méfier car, en plus du contenu, ces pop-up (ou fenêtres surgissantes) vont espionner notre comportement et observer nos centres d’intérêt de manière à pousser des publicités qui nous correspondent. Ceci, sans compter le fait qu’ils peuvent également collecter des informations comme votre adresse e-mail, par exemple. Ces fenêtres sont généralement générées par de petits logiciels qui sont baptisés AdWare. La contraction de deux mots anglais "advertising" et "software" que l’on traduira par "logiciels publicitaires". 

Pour nous préserver de tout cela, il y a notamment l’extension pour navigateur baptisée ADBLOCK+. Une fois installée, elle va bloquer les publicités sur les pages visitées et pourra vous protéger de l’installation des logiciels. Cependant, elle ne supprimera pas ceux de ces logiciels qui se sont déjà fait une petite place sur le disque dur de votre machine. Et là, on peut s'intéresser au logiciel Adwcleaner qui va vous aider à détecter et à supprimer ces logiciels malveillants. 

L'article original est à lire sur RTBF INFO : https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK