On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 11:00 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Lundi difficile? Et si on faisait la sieste au bureau?

Un travailleur heureux est un travailleur productif. Et à l'heure où les burn-out n'ont jamais été aussi nombreux, il existe WorkInJoy, une société liégeoise qui se rend dans les entreprises partout en Belgique pour améliorer le bien-être des travailleurs...

 

Sophie Geilenkirchen, fondatrice de la société, rappelle notamment le bien-être que l'on ressent grâce à la sieste. La sieste, c'est un sujet encore tabou dans nos entreprises en Europe, qui n'a pas encore pris le pli par rapport au fait de se poser en entreprise... ce qui n'est pas le cas des sociétés scandinaves, asiatiques ou américaines. En Europe, il y a encore beaucoup de "travail" à faire pour que cela soit accepté dans les entreprises et le rôle de WorkInJoy est de démontrer à quel point c'est un cercle vertueux de prendre soin de ses collaborateurs, de leur santé et de leur sommeil. 

20 minutes de sieste, tout à fait suffisant 

Chez WorkInJoy, il est demandé de ne pas dépasser les vingt minutes de sieste. En effet, dans le cadre du travail, il faut quand même respecter l'organisation... Concrètement, quand vous souhaitez faire votre sieste, vous programmez votre moment de pause, maximum vingt minutes, et vous faites en sorte de vous positionner dans un environnement propice à la détente au niveau musculaire, au niveau olfactif, au niveau de l'environnement lumineux et autres... à ce moment-là, vous mettez votre esprit au repos. Pour cela, il y a des techniques de respiration, de méditation,... Il n'est pas nécessaire de dormir d'un sommeil profond et puis, ce n'est pas possible sur une durée de vingt minutes. Néanmoins, tous ces moments-là où vous pouvez prendre de la distance sont déjà très productifs pour vous, améliorent la santé et réduisent le stress.

Sophie Geilenkirchen explique comment cela se passe en situation réelle : "Je viens aménager un espace dans les entreprises, où l'on me dédie un local. On va l'emménager avec tout ce qu'il faut pour le confort des utilisateurs, et à côté de ça on va mettre en place tout un plan de communication. Car juste proposer un pouf pour se reposer, c'est sympathique, mais alors vous n'allez avoir que quelques pourcentages de votre entreprise qui vont se reposer. Pour que le pourcentage augmente, il faut investir un peu de temps et d'énergie et il faut aussi de la bonne volonté pour organiser tout ça".

Le burn-out est un problème multi-facteurs, mais quand on traite le sommeil, on retrouve un impact positif sur tous les autres paramètres. Gérer son énergie et son sommeil, c'est très important, c'est donc dommage de s'en priver...

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK