On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le savon de Panama: un nettoyant multi-usages

Le savon de Panama: un nettoyant multi-usages
Le savon de Panama: un nettoyant multi-usages - © Tous droits réservés

Hubert nous a déjà parlé du savon noir, du savon de Marseille. Mais il connaît aussi un autre savon dit "végétal"... le savon de Panama. Il s'agit d'un savon fait à partir de bois de Panama. Ce bois vient principalement du Chili et son nom scientifique, c'est le Quillaja Saponaria. C'est un arbuste à fleurs blanches que l'on plante entre des arbres fruitiers, ce qui fait fuir certains insectes nuisibles sans utiliser de pesticides.

Un savon naturel, sans produits chimiques

Son écorce, réduite en morceaux, contient beaucoup de saponines, des molécules naturellement produites par des plantes. Ces molécules ont une partie hydrophile (qui aime l'eau) et une partie lipophile (qui aime les lipides). Elles sont solubles dans l'eau comme dans la graisse. Cette propriété permet de les utiliser comme agent nettoyant. Les saponines ont reçu ce nom parce qu’elles produisent une mousse semblable à celle du savon lorsqu'on les agite dans l’eau. C'est un savon naturel qui n'est pas saturé de produits chimiques qui peuvent provoquer des allergies.

Un savon très concentré

Le savon de Panama est très concentré: 2 ml à 5 ml à délayer dans un litre d'eau. Le savon de Panama peut servir à tout. Il peut donc parfaitement être utilisé pour la lessive, avec cela les tissus foncés et noirs, par exemple, ne perdront pas leurs couleurs. Mais aussi pour la vaisselle, l'entretien de la maison, parfait pour dégraisser et faire briller les meubles en bois… On peut aussi se laver avec, il est très bon pour la peau. On peut en faire aussi un excellent shampoing.

Théoriquement, vous pouvez faire vous-même du savon au bois de Panama en faisant macérer ou infuser avec de l’eau. On en trouve facilement la formule sur internet. Cela dit, rassurez-vous, on le trouve tout préparé facilement dans les magasins bio ou nature. Si vous réussissiez à en fabriquer, n'en faites pas trop à la fois, c'est très sensible aux pollutions microbiennes. Veillez aussi à l’utiliser rapidement et à le conserver au réfrigérateur. Si vous souhaitez le conserver plus longtemps, il faudra lui ajouter un conservateur: 20 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse, par exemple. Reste un dernier problème, si vous manipulez des copeaux de bois de Panama, sachez qu’ils sont sternutatoires... Ils font éternuer.

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK