On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

De la patate douce dans le grille pain

Remplacer le pain par de la patate douce pour réaliser des sandwichs. L’idée fait son petit bonhomme de chemin sur les réseaux sociaux et les blogs culinaires. Mais est-ce une bonne idée pour autant ?

La recette de départ est très simple : coupez en tranches sur la longueur la patate douce épluchée, passez-la au grille-pain (le temps de cuisson dépendra du modèle, mais cela demande de la patience et quelques tests). Ensuite tartinez-la suivant votre goût.

Au-delà de la recette originale, cela a-t-il un intérêt ? D’abord la pratique répond à la mode du " sans " : la patate douce est sans gluten et sans lactose, mais finalement la pommes de terre aussi. Pour le diététicien Nicolas Guggenbuhl, l’aliment possède de nombreuses propriétés, mais le substituer au pain n’est pas une bonne idée puisque le pain est un bon apport en céréales complètes dont notre organisme a besoin.

La patate douce reste néanmoins une excellente source de caroténoïdes (comme les carottes ou les poivrons), un antioxydant, qui aiderait à réduire les risques de cancer. La patate douce va aussi apporter à notre organisme une quantité importante de vitamines A, utiles pour la croissance chez les enfants, et de manière générale, utiles pour renforcer le système immunitaire et pour une bonne vision, surtout dans la pénombre.

Niveau calories, c’est à peu près la même chose que la pommes de terre, donc malgré le côté sucré au goût, la valeur énergétique est raisonnable.

Et pour la planète ?

La patate douce pousse sous un ciel tropical. La plupart de la production mondiale vient de Chine, le reste principalement d’Afrique, un peu d’Indonésie et des Etats-Unis. La production est quasi toujours intensive, avec tout ce que cela implique pour le sol et les travailleurs qui la cultivent. Reste après un long trajet à parcourir avant d’arriver dans nos assiettes… D’un point-de-vue environnemental, la patate douce n’est donc pas un exemple, il n’y a d’ailleurs pas de " saison " pour la patate douce, on en trouve toute l’année dans les rayons des magasins. Il existe toutefois quelques sites de productions dans le sud de la France ou chez des jardiniers passionnés chez nous, mais cela reste anecdotique. Les adeptes du circuit court auront donc du mal à en trouver, tout comme les personnes sensibles au commerce équitable.

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK