On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Comment choisir sa viande d'agneau?

Les fêtes de Pâques approchent à grands pas. Pour l'occasion, certains d'entre nous préparerons de la viande d'agneau. Ce lundi matin, avec Robert Rémy, on a fait le point sur cet aliment.

En Belgique, nous consommons principalement le gigot (provient de la cuisse postérieure) et les côtes d'agneau. On considère d'ailleurs que c'est de la viande d'agneau si et seulement si l'animal est tué dans sa première année. A cette dénomination s'ajoutent les appellations protégées "de lait" et "prés salés". Les premiers sont ceux qui tètent encore leur mère. Les deuxièmes sont ceux qui broutent des pâturages côtiers. Cela donne un goût très apprécié. Il en existe deux : les prés salés de la baie somme et les prés salés du Mont Saint-Michel.

D'un point de vue nutritionnel, ce n'est pas une viande idéale. Il ne faut pas dramatiser pour autant. La "tremblante du mouton" n'est pas transmissible à l'Homme.

Jusqu'en 2015, aucune mention de l'origine n'était obligatoire. Depuis avril 2015, l'origine de la viande fraîche doit être mentionnée : lieu de naissance, lieu d'engraissement et lieu d'abattage.

Quelques conseils d'achat, de conservation et de préparation :

  • Trois critères de qualité : couleur rose vive, grain de viande serré et graisse bien blanche
  • Conservée la viande 2 à 3 jours maximum
  • Pour les côtes d'agneau, la cuisson idéale est la grillade
  • Mieux vaut ne pas les cuire dès la sortie du frigo, elle doit prendre la température ambiante.

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK