On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 10:30 à 12:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Combien pour une coupe bébé?

Toddler child getting his first haircut
Toddler child getting his first haircut - © SbytovaMN - Getty Images/iStockphoto

Certains coiffeurs annoncent la couleur sur la vitrine avec un tarif enfant " shampoing coupe brushing ". Oui mais… Qu’en est-il pour les bébés, trop petits pour certaines étapes? Le prix est-il le même quand on ne fait pas de shampoing ni de brushing? Enquête dans plusieurs salons.

D’abord, il y a ceux qui refusent les bébés, jugeant ceux-ci trop difficile à coiffer. C’est vrai qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre avec un petit enfant. Va-t-il pleurer ou rester calme? Le suspense est toujours au rendez-vous et ça, certains préfèrent l’éviter. Ensuite, il y a ceux qui n’ont pas de tarif enfant, assez nombreux. Du coup, le prix n’est pas adapté. On paie comme pour un adulte même s’il n’y a que quelques mèches à couper. Une situation qui s’explique peut-être par le fait que certains salons préfèrent garder un certain type de clientèle… Les clients qui souhaitent passer un moment détente chez le coiffeur n’ont pas toujours envie d’entendre des bébés ou des enfants s’agiter sur la chaise à côté… Enfin, il y a les exceptions. Et nous en avons rencontré. En insistant un peu sur les deux boucles à couper, on peut avoir de belles surprises. Une coiffeuse est ainsi passée de 15 euros annoncés à 10 euros. Une autre nous a précisé que la première coupe chez elle était toujours gratuite. De quoi confirmer l’idée qu’il vaut toujours mieux se renseigner avant la coupe.

Les formules gagnantes

Reste alors les formules spéciales, car elles existent. L’une d’elles nous a particulièrement séduit. A Hamoir, Patricia Honhon propose des tarifs pour le moins originaux: 1 an - 1 euro, 2 ans - 2 euros, 3 ans - 3 euros, et ainsi de suite. " C’est un service à la clientèle, précise cette gérante. Je travaille dans un milieu rural où tout le monde n’a pas les moyens de payer des prix exagérés. Je tiens cette formule d’un coiffeur bruxellois qui l’appliquait au début de l’euro. Selon moi, c’est une bonne idée. Pour autant, je suis incapable de vous dire si c’est le juste prix. Il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu pour établir des tarifs… Le salon qui se trouve en ville et qui paie un loyer exorbitant n’a rien à voir avec moi ".

A Laeken, Véronique Papa a des charges très importantes et une clientèle très précise: les enfants. Eux et seulement eux. Tout est adapté dans son salon. Le shampoing se fait dans un fauteuil qui ressemble à une voiture. Pour aller la coupe, on descend via un toboggan. C’est ludique et ça rassure les bébés qui ont l’impression d’être dans une plaine de jeux. Même les sièges pour coiffer sont spéciaux, avec une télé mise dans le bon angle pour que la tête soit bien mise quand Véronique prend les ciseaux. " Cela fait vingt ans que je travaille ici et j’adore ça, précise-t-elle. Les petits ne voient pas le temps passer avec tous les jeux qu’il y a dans mon salon. Ça les aide et ça m’aide aussi, car la coupe se passe en général très vite ". Le tarif ici est adapté, pas en fonction du nombre de mèches à couper chez le bébé mais bien en fonction du service proposé par la gérante de ce salon atypique. " Le juste prix, c’est le mien. Je ne coupe que des enfants, donc si je n’applique pas un tarif unique de 22 euros, je ne m’en sors pas. Les adultes rapportent mieux mais je préfère m’occuper des petits ". 

 

L'article original est à lire sur RTBF INFO...

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK