Nos chansons ont une histoire

Tous les dimanches et jeudis de 10:30 à 13:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le jour où Enrico Macias composa "Les gens du Nord"

Dans Nos chansons ont une histoire, André Torrent et Olivier Gilain sont revenus sur l’un des grands titres d’Enrico Macias : Les gens du Nord, paru en 1967. Véritable lettre d’amour du chanteur à son pays d’accueil, elle rend hommage au public du Nord de la France.

"Les gens du Nord, ont dans leurs yeux le bleu qui manque à leur décor" : cette phrase chantée par Enrico Macias, tout le monde la connaît. Mais connaissez-vous l’histoire qui entoure cette chanson ?

Le départ de l’Algérie

Enrico Macias, de son vrai nom Gaston Ghrenassia, se révèle pour la première fois à la télévision au grand public en 1962 non pas dans une émission de variété mais dans le magazine d’information Cinq colonnes à la une de la RTF. Il apparaît en effet dans le cadre d’un reportage sur les Algériens ayant immigré en France et devient le symbole de cet exil.

"On l’a découvert instituteur venant d’Algérie. On ne lui a pas laissé tellement le choix de revenir en France. C’était à l’époque la valise ou le cercueil. Il a quitté l’Algérie (NDLR : en juillet 1961, pendant la guerre d’Algérie) et a toujours rêvé d’y revenir mais cela n’a jamais été possible" indique ainsi André Torrent.


►►► À lire aussi : La musique "cinématographique" d’Eddy Mitchell : l’exemple de "Couleur menthe à l’eau"


Gaston Ghrenassia jouait déjà de la musique dans son pays natal. Il compose ainsi Adieu mon pays dès le moment de son émigration précipitée en bateau vers Marseille par l’assassinat du Cheikh Raymond, chef d’un orchestre arabo-andalou dans lequel il jouait tout comme son père Sylvain Ghrenassia.

1 images
© AFP

L’amour de son pays natal et de son pays d’accueil

Alors que la France est traversée par la vague rock yéyé, Enrico Macias dénote complètement avec ses chansons aux textes simples et bienveillants, joués à la guitare classique. Le chanteur judéo-algérien sort son premier album en 1963 avec son nom de scène actuel, et la chanson Enfants de tous pays, hymne à la fraternité, est son premier grand succès.

Celle-ci est écrite avec l’aide de Jacques Demarny, parolier de Dalida, Annie Cordy ou encore Tino Rossi. Il deviendra d’ailleurs le parolier historique d’Enrico Macias. C’est lui aussi qui se cache derrière Les gens du Nord. Le soir après un concert à Cambrai pour une fête locale en 1966, touché par l’accueil très chaleureux du public, il écrit avec son parolier les premières paroles "Les gens du Nord, ont dans leurs yeux le bleu qui manque à leur décor". La musique est quant à elle cosignée avec Jean Claudric. Le 45 tours sort finalement en avril 1967 pour cet homme du Sud qui glorifie dans cette chanson l’accueil du Nord et son histoire ouvrière.

Véritable pont entre religions et Europe et Afrique, dès les débuts de sa carrière, Enrico Macias a souvent chanté à la fois sa nostalgie et son attachement à sa patrie, avec aussi Constantine ou Ma maison, ma maison, en 1962 ou Les Filles de mon pays en 1964, ou à l’inverse l’amour pour son pays d’adoption avec également Paris tu m’as pris dans tes bras en 1964.

Écoutez "Nos chansons ont une histoire"

Pour plus d’anecdotes sur les tubes du 20ème siècle, écoutez Nos chansons ont une histoire, avec Olivier Gilain et André Torrent, tous les dimanches de 10h30 à 13h sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK