Namur Matin

Plus d'infos

Tolérance zéro pour les pourvoyeurs de haine !

Tel est le voeu du Procureur du Roi de Namur, Vincent Macq. 

" On ne peut pas s’émouvoir et verser une larme en regardant les 75 ans de la fermeture du camp d’Auschwitz, en regardant la liste de Schindler l’autre jour à la télévision, verser cette larme là et puis rester les mains dans les poches quand on entend tout ce qui se passe aujourd’hui…. Ça c’est incompatible. On doit être sérieux et responsables "

Et pour Vincent Macq, lutter contre la haine,  c’est l’affaire de tous.  Chacun doit jouer son rôle. Les parents, l’école, la presse, les responsables politiques et la justice qui doit dire stop. C’est un enjeu de société, de démocratie, c’est fondamental.  Il en a assez de la banalisation du rejet de l’autre que ce soit dans les émissions télé, les réseaux sociaux ou la politique. Concrètement en cas de plainte, une enquête sera faite pour identifier l’auteur de propos discriminatoires ou incitants à la haine. A ce moment-là une décision pénale sera prise : cela pourra aller de la peine de prison à la peine alternative, plus éducative.

 

Le procureur du roi met en garde : " Il faut que l’on sache que lorsque qu’on lâche sa haine, en tout cas sur l’arrondissement de Namur, on prend des risque "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK