Liège Matin

Plus d'infos

53ème Vacances Théâtre de Stavelot du 29 juin au 8juillet

 

Chaque année depuis 1965, l’abbaye de Stavelot se met à l’heure du théâtre et plus globalement du spectacle à l’occasion des Vacances Théâtre de Stavelot ; cette année, le festival s’étendra du vendredi 29 juin au dimanche 8 juillet et propose à nouveau une programmation signée du comédien Serge Demoulin, axée sur la diversité des genres et des arts de la scène. S’y côtoieront en effet des personnalités comme Michel Boujenah qui, à défaut de raconter sa vie, a décidé de l’imaginer ( mercredi 4 juillet), et Bernard Pivot qui ouvrira le festival le vendredi 29 juin avec une déclaration d’amour fou pour notre belle langue française ; " au secours, les mots m’ont mangé " , titre du spectacle, verra l’écrivain et ancien présentateur à la télévision française, faire l’aveu d’être le jouet des mots plutôt que leur maître.

Le théâtre pur prendra ses quartiers stavelotains dès le samedi 30 juin (19h salle Prume) avec une œuvre de Céline " voyage au bout de la nuit ", un roman fleuve sur la condition humaine. La férocité sera de mise dans " les petits humains " (30 juin chapiteau – 21h) qui met en scène quatre parents à la recherche de la perfection dans leur statut parental.

Stavelot, c’est aussi un pan de la vie du poète français Apollinaire dont on célèbre cette année le 100ème anniversaire de son décès ; Apollinaire qui a passé un été dans la cité des Blancs Moussis durant lequel il tomba amoureux d’une jeune stavelotaine ; une liaison qui orientera son œuvre par après ; dans ce cadre, le dimanche 1er juillet, le comédien Michael Wright offrira un récital du poète " lettres et poèmes à Lou ". Les jeunes talents auront aussi leur mot à dire aux VTS dans un projet du Conservatoire de Bruxelles " les putes allemandes pleurent-elles dans les bras de Berlin ? " Meilleure auteure au prix de la critique 2017, Myriam Leroy verra sa pièce " cherche l’amour " présentée le 1er juillet à 21h sous chapiteau : quatre comédiens joueront cette comédie romantique qui connut un succès majeur au Théâtre de la Toison d’Or.

Le talent et la personnalité de Claude Nougaro feront l’objet d’une création au festival stavelotain : " il faut tourner la page " (lundi 2 juillet) est un spectacle musical piano-voix jazzy interprété par Vincent Grégoire et Georges Hermans inspiré de l’œuvre du chanteur disparu. On notera aussi un regard sur le travail de Louis Jouvet face à ses étudiants en art dramatique " Elvire Jouvet 40 " (4 juillet), Christian Crahay incarnant l’immense comédien français. La soirée du 5 juillet sera celle de la Comédie française avec deux pièces : " l’Evénement " et " les fous ne sont plus ce qu’ils étaient " ; la vie dramatique de Camille Claudel est abordée dans " Camille " créée par Nele Paxinou, la fondatrice des Baladins du Miroir ( vendredi 6 juillet) avant un week-end de clôture des VTS marqué par le concert de Thomas Fersen dans le cadre des 25 ans de l’asbl " Ecoutez-voir " (samedi 7 juillet) et le traditionnel après-midi réservé aux enfants dans les " Ptits festards " et ses multiples spectacles de théâtre de rue aux alentours de l’abbaye de Stavelot.

 

Infos, réservations et programmation complète : www.festival-vts.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK