Les petits papiers

Tous les dimanches et lundis de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les Petits Papiers de Stephan Eicher

Les Petits Papiers de Stephan Eicher
2 images
Les Petits Papiers de Stephan Eicher - © Tous droits réservés

Stephan Eicher est de retour avec Homeless Songs, un nouvel album tout en délicatesse qui suit une longue période de silence forcé suite à un désaccord avec sa maison de disques. Il a pris le temps de déballer les Petits Papiers et de commenter les mots choisis pour lui par Régine Dubois. Voici quelques extraits choisis de cette rencontre.

L'interview intégrale est à réécouter en un seul clic par ici

MURMURE

J’aimais bien ce jeu qu’on jouait enfant…Vous murmurez dans l’oreille de quelqu’un et il doit murmurer à l’autre et à la fin, le mot qui arrive est tout autre qu’au début. Ca s’appelle la créativité pour moi, c’est comme ça que je travaille. Je commence avec une idée puis elle se transforme et prend une autre forme et à la fin arrive un mot que je n’ai même pas eu la capacité d’imaginer. La créativité pour moi c’est arriver à faire quelque chose qui est mieux que j’aurais pensé pouvoir faire.

PLAIRE

J’ai essayé de plaire, avec un disque comme Taxi Europa où j’ai pris des producteurs à la mode. J’en ai eu envie, je les ai trouvés fascinants et j’ai compris pourquoi ils avaient du succès mais ça n’a pas fonctionné avec moi. Mes tubes comme " Déjeûner en paix " ou " Combien de temps ", on n’a pas pensé , on a fait. Il y a une différence entre penser, imaginer et faire. Et le moment entre imaginer et faire, ça peut être violent, c’est du travail, ça peut être des blessures (…) Et pour ce nouveau disque " Homeless songs ", m’assoir et essayer de faire des chansons qui sont programmables à la radio… non. Parfois, j’ai entendu de la part de la maison de disques : " Pas mal cette chanson, essaie de couper là, redouble le refrain… génial "… Vous n’allez pas dans un musée avec un pot de couleurs pour rectifier et dire "  Vincent, c’est mieux deux oreilles là !". Les mecs ils faisaient ça ! Foutez nous la paix !

CHORALE

Une des plus belles choses qu’on peut faire dans sa vie c’est chanter dans une chorale. Une des pires est d’écouter chanter une chorale ! (…) Une petite pensée pour terminer : pour sauver le monde, il faut chanter en chorale. Vous remarquez qu’à plusieurs ça devient plus important, plus beau que si vous êtes seul. Avec tous les problèmes qui nous attendent dehors, on doit devenir plus grand que ce qu’on a imaginé, l’être humain doit se dépasser. La chorale c’est un des rares moments où vous sentez vraiment qu’à plusieurs ça devient plus beau.