Les petits papiers

Tous les dimanches de 13:00 à 14:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Dans les Petits Papiers de Michel Legrand

Dans les Petits Papiers de Michel Legrand
2 images
Dans les Petits Papiers de Michel Legrand - © Tous droits réservés

Le compositeur Michel Legrand nous quittait en janvier 2019. On lui doit notamment plus de 200 bandes originales pour le cinéma et la télévision parmi lesquelles Les Parapluies de Cherbourg , Les demoiselles de Rochefort, L’affaire Thomas Crown ou encore Un été 42. 

Dans le cadre des rediffusions d’été, les Petits Papiers vous proposent de revenir sur une rencontre enregistrée avec Michel Legrand en mars 2016, histoire de retrouver un moment privilégié avec cet homme passionné et de réécouter quelques extraits de son œuvre musicale. Voici quelques extraits de la rencontre que vous pouvez écouter dans son intégralité en cliquant sur ce lien 

PIANO

 " Lorsque j’étais petit, je ne voyais personne, je restais chez moi avec ce piano qui était mon seul ami pendant toute mon enfance. Ma vie a commencé à l’âge de dix ans quand je suis entré au conservatoire, j’arrive dans un immeuble immense où on entend que de la musique, dans toutes les salles, que des instruments qui jouent et là, je me suis dit j’arrive enfin sur ma planète. Ma vie a commencé. J’ai passé une dizaine d’années de ma vie au conservatoire à travailler avec des professeurs sublimes et à apprendre la musique et ça a été pour moi une vie sublime. "

FIN

La mort est une condamnation à laquelle personne n’échappe. Il faut l’amadouer, il faut savoir qu’il y a une fin (…) et qu’il faut bien s’y préparer. J’ai fait une dépression à 30 ans à cause de la mort, cela me mettait dans une telle panique que j’ai sombré. J’en suis sorti et j’ai fait un gros travail pour amadouer la mort et je crois y être parvenu. La seule question pour y arriver est de savoir si on continue après ou si tout s’arrête.

RÊVER

Rêver, ça c’est moi ! Je travaille beaucoup mais je suis un paresseux de nature et j’adore être devant le feu qui ronronne et rêver, je peux rester des heures comme ça (…)
Je rêve beaucoup et en rêvant je trouve beaucoup d’idées pour créer.
En musique, je rêve de faire des choses que j’aimerais entendre.

APPRENDRE

Je n’ai pas été beaucoup à l’école, je n’avais pas le temps avec le conservatoire, la musique… c’était un travail à temps plein. Enfant, on doit obéissance irraisonnée (à l’école, aux adultes), ce n’était pas pour moi (…) J’ai toujours beaucoup lutté contre les adultes quand j’étais enfant.
L’essentiel dans la vie c’est de désobéir et moi, je suis très désobéissant.

CHOISIR

C’est difficile de choisir car on se prive de choses intenses mais en même temps, ça aiguise l’intelligence (…). La musique parle, c’est important que les compositeurs racontent d’autres histoires que celles qu’on voit à l’image (…) La musique c’est du vent qui passe et c’est purement émotionnel.


Pour en découvrir plus, jetez une oreille sur l’intégralité de cette rencontre où Michel Legrand parle aussi de sérénité, de rencontres, de passion, de l’émotion que la musique doit susciter et de son grand amour, la comédienne Macha Méryl.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK