Le Beau Vélo de RAVeL

Tous les samedis de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Vélo de société : tout ce qu'il faut savoir si vous souhaitez sauter le pas

Nous connaissons tous les voitures de société... eh bien, il existe aussi la version deux roues : les vélos de société. Une tendance qui séduit de plus en plus d'employeurs et qui a ses avantages : gain de temps et d'argent, excellent pour la santé, facilité de parking, écologique,... Direction l'UMons pour découvrir "Tous vélos actifs" : une aide gratuite mise en place par la Wallonie pour proposer des vélos aux employés.

Vous l'avez vu dans le reportage du Beau Vélo de RAVeL, les bienfaits du vélo au quotidien ne sont plus à démontrer ! Mais existe-t-il des incitants, pour favoriser l'utilisation des vélos de société par exemple ?

Avant tout, précisons qu’en Wallonie, environ 25 % des actifs habitent à moins de cinq kilomètres de leur lieu de travail. Cela signifie que bon nombre des déplacements entre le domicile et le travail pourraient être réalisés à vélo, a fortiori avec un vélo électrique. Alors qu’actuellement, seulement 1,6% des travailleurs wallons utilisent ce mode de transport…  Il existe différentes possibilités pour les employeurs d’encourager l’usage du vélo auprès de leur personnel, comme par exemple, en effet, la mise à disposition d’un vélo de société.

C’est-à-dire ? À la place d’une voiture de société ? Encore faut-il en avoir une…

Pas du tout. L’employeur peut choisir de mettre à disposition des membres de son personnel un vélo de société, seul ou éventuellement en combinaison avec une voiture de société. Il peut le céder gratuitement à l’employé, en plus de sa rémunération. Ou bien le proposer contre une légère diminution du salaire brut. En général, le vélo de société fera l’objet de ce qu’on appelle un leasing et plus précisément d’un leasing opérationnel.

 

De quoi s’agit-il ?

Pour faire simple, l’employeur loue un vélo, pour une durée déterminée, qui est généralement de 36 mois, auprès d’une société spécialisée, et le met à disposition de son employé pour son usage personnel. En plus de la location, le leasing inclut également une série de services, comme par exemple : une assurance omnium couvrant le vol et les dégâts matériels, une assistance en cas de panne, un entretien annuel, des équipements tels qu’un casque ou un cadenas…

À quoi s’engage le travailleur qui bénéficie d’un vélo de société ? Est-il obligé de l’utiliser pour ses déplacements ?

Pas forcément. Tout dépend de ce qui est prévu dans le règlement de l’entreprise. Souvent, l’employé s’engage à utiliser son vélo pour au moins 20% de ses trajets domicile-travail. D’ailleurs, si le vélo est effectivement utilisé régulièrement pour ce type de déplacement, le travailleur ne devra pas payer d’impôt sur cet avantage dit " de toute nature ", contrairement à une voiture de société. En plus, il pourra éventuellement recevoir une indemnité de son employeur pour les trajets domicile-travail effectués à vélo.

Tout bénéfice pour l’employé donc, mais quel intérêt pour l’employeur ?

La mise à disposition d’un vélo de société donne à l’employeur le droit à une déduction d’impôt, comme c’est le cas d’ailleurs pour la plupart des dépenses effectuées dans le but de stimuler l’usage du vélo en entreprise. Et puis surtout, un travailleur à vélo, c’est un travailleur moins stressé, en meilleure santé et plus ponctuel, et ça, c’est tout bénéfice pour son entreprise.

Si vous souhaitez plus d’infos sur le vélo de société, n’hésitez pas à consulter le site www.mobilite.wallonie.be (il y a un article entièrement consacré à ce sujet) ainsi que le site www.veloactif.be

Retrouvez Le Beau Vélo de RAVeL chaque samedi de 16h à 18h sur VivaCité, et le dimanche à 13h35 en télé sur La Une. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK