Le Beau Vélo de RAVeL

Plus d'infos

Promenade à travers Namur, capitale de la Wallonie, ville riche d’histoires et de traditions

C’est à plusieurs reprises qu’Adrien Joveneau, nous a permis de découvrir Namur, petite ville familiale au centre d’une région verdoyante. Il la connaît bien : il y vit !

C’est pour le Beau Vélo de Ravel 2018, qu’Adrien nous avait entraînés sur les chemins du grand Namur et de ses environs. Et en effet, il y a tant à en dire et de si nombreux sites à admirer ou visiter.

Le départ était donné depuis l’esplanade de la citadelle (+ /- 190m d’altitude), considérée avec ses 7km de galeries souterraines, comme la plus grande d’Europe. A elle seule, elle mériterait tout un livre, nombre d’auteurs et photographes ne s’en sont pas privés.

C’est avec de bons freins et une maîtrise parfaite de votre vélo, que vous aviez descendu à toute vitesse, cheveux au vent, les 120 mètres de dénivelé, pour arriver en bord de Sambre. Vous n’étiez qu’au début d’une randonnée de près de 32 kilomètres.


A lire aussi : Malmedy, une promenade de rêve au cœur de sa région


Vous avez traversé Namur ville, admirant au passage l’un des édifices les plus importants de la capitale Wallonne, la "Halle al’Chair", datant de 1588. Poursuivant votre chemin, vous êtes passés devant l’église Saint Jacques datée de 1756, d’hôtels particuliers de style classique, de bâtiments universitaires, d’un parc… Vous avez rejoint le RAVeL de la ligne 142 en prenant la direction de Vedrin. Arrivé à Vedrin, vous vous êtes dirigé vers Daussoulx, Warisoulx, Cognelée, Wasseiges, Marchovelette, Gelbressée… Vous avez parcouru près de 22 kilomètres avant d’entrer dans Marche-les-Dames. Un nom que tous nous connaissons pour l’avoir étudié au cours d’histoire à l’école primaire. Marche-les-Dames, ses rochers de calcaires carbonifères, ses falaises dangereuses à l’escalade et qui furent fatale au roi Albert 1er, qui aimait séjourner dans la région, au château de Brumagne avec la Reine Elisabeth.

A quelques coups de pédales, vous êtes arrivés à Beez, êtes passés sous le viaduc du même nom, construit en 1968, long de 579 mètres et d’une hauteur de 42 mètres.

Vous avez roulé à hauteur de l’écluse des Grands Malades, êtes passés sous le pont des Ardennes avec à son pied la statue en bronze du Cheval Bayard monté par les 4 fils Aymon, rejoint le confluent entre la Sambre et la Meuse, longé l’ancien hospice Saint Gilles aujourd’hui devenu le Parlement Wallon, apprécié de l’autre côté de la Meuse la vue de l’Elysette.

A 31,3 km, vous avez cru être arrivé au bout de vos peines mais c’était sans compter sur notre malicieux Adrien Joveneau qui pour conclure cette charmante balade et boucler la boucle, vous a entraîné sur la route dite " merveilleuse " pour grimper tout en haut de la citadelle, dernier effort, pour, à bout de souffle, atteindre l’esplanade point de départ de cette escapade.

Envie de remettre ça ou de découvrir cet itinéraire du Beau Vélo de RAVeL ? Retrouvez la carte ci-dessous. Retrouvez aussi la carte sur Google Maps.

  • DépartEsplanade de la Citadelle, 5000 Namur
  • Accès voiture : A15-E42, sortie 12 en direction de Namur Ouest ou A4-E411, sortie 14 en direction de Bouge
  • Distance de la balade : 33 km
  • Difficulté de la balade : ***
4 images
© Tous droits réservés

Namur, son folklore et ses traditions

Le Grand Feu

Outre sa situation géographique au centre de la Wallonie, son architecture mosane si particulière, sa région verdoyante et boisée, Namur est aussi une ville riche de folklores et de traditions comme par exemple " Les Grands Feux ". Chaque année, dès le début du mois d’octobre, la confrérie du Grand feu commence à ériger un gigantesque bûcher de plus de 15 mètres de haut et surplombé d’une perche sur laquelle sera attaché le Bonhomme Hiver qui ne pèse pas moins de 60 kg.

C’est le premier dimanche du Carême qu’une fois le soir tombé, commence le défilé des personnalités régionales, des groupes folkloriques régionaux tels les Alfers, les Chevaliers d’Emines etc. et des confréries comme la Société Royale Moncrabeau et ses 40 Molons.

Un feu d’artifice donne le signal d’allumer les 6 autres feux en périphérie de Namur comme à Erpent, Loyers, Wépion, Namur-Citadelles etc. C’est alors, au père du Bonhomme Hiver, que revient l’honneur d’allumer le bûcher, annonçant la fin de l’hiver et l’avènement du printemps.

Autrefois, les braises étaient vendues aux enchères, aux agriculteurs du coin, en vue d’enrichir leurs cultures, et, les protéger des nuisibles comme les rats.

Aujourd’hui, la légende veut que celui qui parvient à apercevoir les 7 feux est protégé des sorciers, sorcières et grimaciers.

Voilà pour une des traditions du Namurois.

4 images
© Tous droits réservés

Les 40 Molons

Quant au Folklore, la Société Royale Moncrabeau et ses 40 Molons est de toutes, la plus haute en couleurs.

J’ai rencontré pour vous, un de ses membres pour nous en parler : Claude Hardenne

"Les Molons sont actifs toute l’année contrairement aux groupes carnavalesques comme les gilles de Binche qu’on ne voit qu’au carnaval."

Mais les Molons, qui sont-ils exactement ?

"Je vais éclairer votre lanterne. D’abord quelques maîtres-mots : Coïncidence, Royale, Gascogne, costume, minte, Académie, char, Chirlike…

Coïncidence : le 27 septembre est la date de la fête de la Communauté française mais aussi la date de la création, en 1843, de la société Moncrabeau. Donc avec ses 178 ans d’existence sous sa forme actuelle, la Société Royale Moncrabeau est probablement la plus ancienne société folklorique de Wallonie. Nicolas Bosret, musicien aveugle et auteur du "Bia Bouquet", en est le fondateur. Bosret, dont on voit le buste devant le théâtre à Namur.

Royale Moncrabeau : c’est une société royale mais aussi c’est un petit village de Gascogne où, dès le XVIII me siècle on pratiquait l’art de la menterie qui a inspiré les fondateurs des Molons. Au début, ils se réunissaient au cabaret Warnon à la Plante, actuelle brasserie "la Houppe". Une pierre gravée en est le souvenir. Leurs costumes très colorés, rappellent ceux des mousquetaires de Gascogne : noir avec blason sur la poitrine, cape bleue, fraise et ceinture de drap blancs, guêtres et manchettes de cuir rouge à ornements doré et enfin un chapeau en forme de pot de fleurs noir à bandeau rouge portant les insignes dorés de la confrérie "40" et "M". "M" comme Molon et… menteurs.

La Menterie est une joyeuse plaisanterie racontée avec tout le sérieux et la conviction nécessaire devant le public et assis sur le siège des menteurs ou pierre de vérité. Le vainqueur est proclamé Prince-Président des menteurs pour un an. Chaque Molon doit, pour être intronisé, se livrer à cette même épreuve. Le mensonge quant à lui doit avoir une “intention méchante ".

Je me suis laissé dire qu’ils sont 40, en référence à l’Académie Française. Mais n’est-ce pas un peu orgueilleux ?

"Orgueil si on veut mais aussi modestie : le molon, en effet, n’est autre que la larve du hanneton ".

C’est juché sur un char impressionnant tiré par un tracteur que les Molons chantent en s’accompagnant d’instruments farfelus. Le mirliton est leur instrument musical commun.

Parfois on les voit se balader en ville avec une sorte de tirelire, ils font la manche pour éviter à d’autres de le faire. Leur devise c’est "Plaisir et Charité". C’est là l’autre aspect attachant de cette confrérie qui a pour autre mission de venir en aide aux personnes défavorisées par les dons que tout un chacun peut faire via la tchirlike que les Molons brandissent dans les rues.

4 images
© Tous droits réservés

Namur à deux pas de chez vous

Randonnée, culture, architecture, folklore, tradition, Namur une petite ville aux portes des Ardennes et qui n’attend que votre visite.

A 64 km de Liège Guillemin, à 76 km de Mons, à 66 km de Bruxelles, Namur est d’accès facile que ce soit en voiture mais aussi et surtout en train. Face à la gare vous pourrez soit louer des vélos ou prendre les bus électrifiés qui traversent la ville. ET pourquoi pas emprunter les " Namourettes ". Ce sont de petites baleinières qui lèvent l’ancre pour vous emmener d’une rive à l’autre. Les Namourettes circulent tous les jours en juillet et en août et les week-ends et jours fériés en juin et septembre.

Bienvenue dans la capitale Wallonne.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK