Le Beau Vélo de RAVeL

Plus d'infos

L'Echappée Belge, jour 3 : Quel cinéma

L'échappée Belge, jour 3 : Quel cinéma
L'échappée Belge, jour 3 : Quel cinéma - © Tous droits réservés

Mais quel cinéma ! Quel cinéma ! Oui, ma deuxième journée avec l'équipe de l'échappée belge a été un vrai cinéma. Avec Adrien Joveneau en metteur en scène pervers. Depuis, d'ailleurs, je le surnomme Stanley Lubrique...

 

Allez, je vous raconte le film de la journée...

Le matin, Adrien m'emmène pédaler sur des sentiers qui mènent à Almeria. Et Almeria, c'est l'endroit où ont été tournés tous les westerns spaghetti de Sergio Leone. Sauf que moi, je suis pas vraiment " Le bon, la brute et le truand ", mais plutôt " Le con, l'abruti et l'ignorant ". Parce que si j'avais su dans quel traquenard mon metteur en scène pervers allait m'entraîner, je n'y serais JAMAIS allé.

C'est quoi, ce traquenard ? Ben c'est qu'Adrien, il demande à son équipe technique de nous filmer en permanence. Et comme dans tout bon tournage, l'équipe qui filme, elle n'a qu'une phrase en bouche : " On la refait ! " Qui est d'ailleurs la phrase que Albert II a prononcée quand on lui a appris l'existence de Delphine Boël. Mais c'est pas le sujet. Bref, à la demande de l'équipe technique, on doit refaire plusieurs fois les prises. Ce qui veut dire qu'on doit plusieurs fois démarrer à vélo. Dans un paysage de canyons. Qui monte et qui descend. Mais surtout qui descend.

Et le problème, c'est que dans mon équipe, il y a Cindy. Et Cindy, à un moment, elle décide de nous la jouer Belmondo. Mais en mode cascade foireuse. Bref, elle se mange un fossé. Et royalement, hein ! C'est pas " Il était une fois dans l'ouest ", mais " Je suis à l'ouest, une fois " Et vous savez ce qui passe ensuite dans le film ? Ben c'est que t'as quinze mecs qui se proposent pour faire du bouche à bouche au genou de Cindy. Du bouche à genou, quoi! Parce que les quinze mecs, ils trouvent que Cindy, elle est comme le paysage : canyon.

Mais c'est quoi ce film, bon sang ? La Bébelle et les clochards ?

Et attendez ! C'est pas fini ! Après cette journée de cascades, le soir, Adrien, il décide de me fait dormir dans des chambres troglodytes. Vous savez ce que c'est, des chambres troglodytes ? Ben c'est des grottes.... Il me prend pour Batman ou quoi ?

Alors ok, Adrien et moi, on est dégarnis et heureux d'être ici. Mais je pose quand même la question : est-ce qu'on me loge dans une grotte parce que les chauves sourient ?

En tout cas, une chose est sûre : si le film continue comme ça toute la semaine, je sens que je vais finir à bout de souffle...

Allez… Hasta maňana !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK