Le Beau Vélo de RAVeL

Plus d'infos

Faire du vélo en bateau ?

Faire du vélo en bateau ?
6 images
Faire du vélo en bateau ? - © Tous droits réservés

Cet été, le Beau Vélo de RAVeL continue ! Adapté à la situation, Adrien Joveneau vous fera redécouvrir d’anciens itinéraires remis au goût du jour. En solo et avec quelques invités, cette saison inédite du Beau Vélo de RAVeL vous donnera envie de vous déplacer autrement. Car la bicyclette, c’est bon pour notre santé et pour la planète.

 

Non, pas tout à fait. Mais quand même. Car c’est en bateau qu’Adrien, en compagnie de Tiphany Baworowski plus connue sous le nom de Typh Barrow, chanteuse, auteur-compositeur et pianiste belge, mais aussi de son inséparable vélo, va prendre, depuis Namur, la direction de Floreffe. 

 

En 2018, son album RAW rencontre un énorme succès et devient rapidement un disque d’or. En 2019, elle sera l’une des quatre coachs de The Voice Belgique. Cette année, son album Aloha deviendra directement N° 1 des ventes.  

Vous connaissez sans doute les " namourettes " 

 

Avec ses 12 places, ce petit bateau rétro vous emmène du centre de Namur vers le port de plaisance Henri Hallet (Jambes) le Pont des Ardennes (côté Jambes) le quai de Sambre et Meuse (au pied de la Halle al'Chair)le Pont de l'Evêché (quai des Joghiers) et Salzinnes (rond-point Falmagne) 

 

Et cela, tous les jours en juillet et août ainsi que les weekends et jours fériés de juin à septembre. A la Pentecôte et lors de l’événement Namur en Mai. 

C’est en pédalant plus tard au bord de la Sambre en direction de Floreffe que notre couple rencontrera Alex Vizorek, comédien humoriste et animateur belge d’origine polonaise (comme Typh Barrow). La devise de Vizorek est que la vie est comme une bicyclette : il faut pédaler pour ne pas tomber.  

 

Floreffe, c’est tellement riche qu’on peut y passer la journée, et c’est ce que notre trio va faire ou presque.  

 

Au Moyen Âge, des monastères mosans prestigieux s'établissent le long de la Sambre, comme l'abbaye de Lobbes, l'abbaye d'Aulne et l'abbaye de Floreffe 

 

Jusqu'en 1829, la Sambre était une rivière à la navigation très difficile. Son régime était irrégulier : selon les saisons, crues, gel ou assèchement partiels étaient fréquents L’époque la plus favorable à la navigation, ne durait que cinq à six mois par an.  

 

En 1823, attentif au développement industriel du sud du pays, Guillaume Ier décida alors de réaliser des travaux de grande ampleur.  La canalisationde la Sambre eut lieu de 1825 à 1829. En quelques années, elle prit alors une tout autre physionomie, permettant de développer l’économie. 

Nous voici à Floreffe. Le village a connu des personnages célèbres, dont Joseph Hanse, qui y naquit le 5 octobre 1902, grammairien belge de la langue française et Victor Linart, né le 26 mai 1889, coureur cycliste belge naturalisé français. Spécialiste du demi-fond sur piste, il fut quatre fois champion du monde dans les années 1920. 

 

L'abbaye de Floreffe est fondée en 1121 par Norbert de Gennep (fondateur de l'ordre des Prémontrés) à la demande des comtes de Namur. Des guerres de successions dressent les comtes du Hainaut contre ceux de Namur et Floreffe souffre de nombreux pillages au passage des armées. 

 

C’est au XVIIIe siècle que les abbés vont reconstruire la plupart des bâtiments qui la composent aujourd'hui. 

 

Au cours de la révolution française, l'abbaye sera rachetée par le chanoine Richald, déguisé en républicain !  

 

Depuis 1819, le petit séminaire épiscopal du diocèse de Namur est établi à Floreffe, avec deux cent soixante-cinq élèves et en 1830 le corps professoral, autrefois composé exclusivement de prêtres sera formé d'une grande majorité de laïcs. 

 

Le moulin-brasserie date du XIIIème siècle. Il est le plus ancien bâtiment industriel conservé entier dans notre pays. Meunerie et brasserie y ont toujours coexisté.  

 

Chez les moines, la consommation de la bière était fixée sur la base d'une mesure de bière à chaque repas du midi et du soir. Une " terrible " punition frappait les moines qui par trois fois arrivaient en retard au réfectoire : la bière leur était supprimée !!! 

 

Nos cyclistes rencontrent le chef Ludovic Vanackere qui a ouvert son resto l’Atelier de Bossimé dans la ferme familiale, lieu incontournable du paysage gastronomique namurois. C’est en s’entourant d’artisans locaux lui fournissant une matière première exceptionnelle qu’il vous fera découvrir des recettes qui changent du modèle alimentaire actuel. Nourrir correctement le producteur comme le consommateur dans le respect de la nature et sans exigence de rendement. 

 

Rencontre également avec Adélaïde Charlier militante wallonne pour le climat, qui en 2019 s’est rendue à la Cop25 en voilier à Santiago du Chili. 

 

Ils parleront aussi du Musée de la Fraise de Wépion, fondé en 1970. 

En 2005, le rôle du Musée évolue vers une préservation de la mémoire de la culture fraisière et de l'histoire de la vallée mosane, au travers de la gastronomie, de l’art de la table, du folklore, de l’agriculture et du commerce. 

 

De plus, le Musée offre les services d'un centre de documentation et une boutique où vous pouvez vous procurer des produits du terroir.  

 

Comme la fraise a goût de fraise, la vie a goût de bonheur. 

Et c’est dans cette magnifique chambre d’écho qu’est l’église abbatiale de Floreffe que se terminera notre périple par un concert acoustique de Typh Barrow. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK