Le Beau Vélo de RAVeL

Plus d'infos

À la découverte des trésors de Plombières avec Adrien Joveneau et David Jeanmotte

Le week-end du 15 août, c’est à Plombières qu’Adrien, en compagnie de David Jeanmotte vous a donné rendez-vous pour une promenade à travers la vallée de la Gueule, la Calamine, le site des 3 bornes sans oublier le viaduc de Moresnet. (Re)découvrez leurs aventures. 

Par suite du confinement, David a pris quelques kilos ce qui aura pour conséquence qu’il sera autorisé exceptionnellement à pédaler sur un vélo électrique. Ce relooker, chouchou des dames, devenu célèbre par l’émission "Sans chichis" de la RTBF, ne devait le devenir qu’après un parcours atypique. En effet, c’est dans la construction de jeux vidéo qu’il débuta il y a plus de 15 ans et c’est à la suite d’une intervention au festival de Cannes qu’il changea de direction. Il donne également des formations maquillage aux Professions Esthétiques à Mons, chez EFP Uccle à Bruxelles et chez Univ’hair-Center à Tournai. Et n’oublions pas sa chronique bien-être à retrouver chaque jeudi dans Le 8/9 sur VivaCité et sur La Une.

Première étape : la mine de plomb et de zinc de Plombières

9 images
© Tous droits réservés

Premiers coups de pédale à l’emplacement de la mine de plomb et de zinc de Plombières qui peut désormais être rayé de la carte des chancres industriels potentiellement les plus dangereux de Wallonie. Au terme de dix années de travaux, ces 25 ha pollués par du plomb, du zinc et du cadmium sont devenus un parc arboré à vocation touristique. Les promeneurs y longent même une réserve naturelle de 5 ha, où pousse une flore exceptionnelle.

Pendant un siècle, le village de Plombières s’était développé et a prospéré autour de cette mine dont on a arrêté l’exploitation en 1922 en y abandonnant des terrils de cendrées toxiques.

La commune a donc écrêté les terrils et recouvert les cendrées restantes d’une couche d’un mètre de terre arable (44.000 m cubes).

Une flore étonnante !

9 images
Adrien et Christophe Brandt, ancien coureur cycliste belge © Tous droits réservés

La commune a planté 17.000 arbres et arbustes, jeté deux passerelles au-dessus de la Gueule et tracé des sentiers de promenade qui sont intégrés au réseau wallon de circulation lente (Ravel). On ne peut cependant s'y balader qu'à pied, les vélos y sont interdits, ce qui attriste beaucoup Adrien et Christophe Brandt, ancien coureur cycliste belge rencontré sur le chemin !

Sous l'influence, notamment du carbonate du zinc, une végétation spontanée et extrêmement rare y a vu le jour. On en décèle uniquement dans la région des Trois-Frontières. Cette particularité attire régulièrement à Plombières des botanistes qui traversent parfois l'Atlantique pour étudier la pensée calaminaire.

Entre châteaux et légendes

9 images
© Tous droits réservés

La région est aussi riche de plus d’une vingtaine de châteaux, la plupart étant malheureusement inaccessibles au public, aux grandes dames de toutes ces jeunes filles rêvant encore du prince charmant, de son beau château aux escaliers majestueux sur lesquels elles auraient laissé tomber leur casque de vélo. Adrien, grand prince, serait venu les sauver, prisonnières tout en haut de leur tour.

Parmi eux, le château Eyneburg du 13e siècle que les gens de la région appellent affectueusement "Le château d’Emma", d’après une légende qui nous raconte qu’Emma – une fille de l’Empereur Charlemagne – aurait rencontré ici son amant Eginhard.

Ainsi que le château de Graaf dont le plus populaire des propriétaires, le Baron de Belderbuch, qui après avoir étudié le droit à Louvain, se mit au service du souverain de Cologne. Sa plus grande œuvre, la création de l’Académie de Bonn qui devint une université en 1784.

Sans oublier, le château de Raeren devenu musé de la poterie en 1963.

On ne peut parler de la vallée de la Gueule sans évoquer des lutins qui aux temps jadis y avaient élu domicile dans les grottes. Ils avaient la bonne réputation d’aider les riverains dans l’embarras, achever de nuit les travaux commencés dans la journée et inachevés. Il ne fallait cependant pas qu’on puisse les surprendre, ce qu’essaya de faire la fille du meunier une nuit. Les lutins la remarquèrent, la ficelèrent et l’emmenèrent dans leur grotte. La pauvre enfant de peur perdit connaissance et se réveilla dans une magnifique salle au cœur de laquelle se trouvait dressée une superbe table. Les lutins, à la suite d’un Conseil, décidèrent de son sort et la condamnèrent à faire le ménage à perpétuité. La famille de la petite s’étant aperçus de sa disparition s’en fut alerter les gens du village qui partirent aussitôt sur les traces des ravisseurs. Ils détruisirent des pans entiers de roche, créant ainsi un passage menant à la grande salle où la petite curieuse était toujours ficelée. Ils firent le tour de la caverne avec ses multiples cellules et autant de couloirs secrets… Mais des lutins, on n’en trouva pas et on n’en parla plus jamais.

Aux trois frontières

Retrouvons David au point de rencontre des trois frontières (Belgique, Pays-Bas et Allemagne) qui de 1816 à 1915 furent quatre avec le territoire neutre de Moresnet, aujourd’hui devenu la Calamine.

Les trois bornes présentes sur le site ne le sont qu’à titre symbolique et toutes trois en territoire néerlandais. Le vrai point de rencontre des trois pays se trouve à la borne 193 (près de la tour) marquée des trois lettres B, D, Nl.

Cet endroit est le point culminant des Pays Bas (322.5m). Une tour de 50 m y a été érigée, la Tour Baudouin que va gravir notre vaillant David… par le biais d’un ascenseur vitré ! Par grand vent, et pour des raisons de stabilité, cette tour est fermée au public.

Place à la cuisine locale

9 images
© Tous droits réservés

À la suite de cet effort violent, il est temps de parler du ravitaillement. Cette lourde responsabilité sera confiée à Marie-Charlotte du restaurant " La Menuiserie ", dans le petit village de Waimes, près du lac de Roberville. Marie Charlotte n’utilise que des produits locaux, des légumes du potager, et des truites de la pêcherie locale.

Un lieu insolite où passer la nuit

9 images
© Tous droits réservés

Maintenant, si vous voulez rester dormir à Plombières vous devez savoir que la gare de Hombourg, réaménagée en musée du chemin de fer, rassemble une collection de wagons-lits anciens que vous avez la possibilité de louer comme hébergement insolite pour y passer la nuit.

On termine en musique avec Aprile !

9 images
Aprile, jeune auteur-compositeur en compagnie de David Jeanmotte © Tous droits réservés

Nous ne quitterons pas la région sans écouter un jeune auteur-compositeur nommé Aprile qui a remporté les Francofolies de Spa en 2012 et qui a fait la première partie du Groupe Suarez à Forest National. Cet enfant du pays va nous interpréter à la guitare sèche " Best of me " extrait de son album sorti début d’année. Vous le retrouverez d’ailleurs avec son groupe dimanche 16 août au Garden Festival de Braine le Comte.

Le parcours de Plombières

9 images
Le parcours du Beau Vélo de RAVeL à Plombières © Tous droits réservés
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK