Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Virginie Hocq se lâche dans son nouveau spectacle : "Je peux aller dans tous les sens"

Virginie Hocq était l’invitée du 8/9 pour présenter son spectacle Virginie Hocq ou presque, qui aborde avec humour un sujet difficile : la vieillesse. Dans un décor somptueux, l’humoriste trouve entièrement sa place et se fait plaisir.

L’idée de ce spectacle, Virginie Hocq l’a eue suite au décès de son papa.

Alors qu’elle range l’appartement de son père disparu, Virginie tombe sur plusieurs objets qui la ramènent à différentes périodes de sa vie : l’enfance, l’adolescence, la vieillesse et la "glissade" de son papa comme elle l’appelle délicatement.

Nous passons tous par ces étapes… Mais la vie est une fête et c’est avec beaucoup d’humour que Virginie Hocq aborde le cycle de la vie, tout simplement.

Rire d’un sujet universel et tabou

Après une année et demie de confinement, Virginie Hocq a repris le chemin de la scène… et se lâche dans un spectacle à la fois drôle et touchant !

Elle y brise les tabous autour de sujets difficiles : la vieillesse et la mort d’un parent. "C’est bizarre, on ne peut pas parler d’un tel sujet : on organise les naissances mais pas les départs" observe-t-elle. "Comme j’ai l’habitude de toucher les petits trucs où cela pique un peu mais à ma façon, j’ai créé un appartement. Je dois le vider parce que mon père n’est plus là et les déménageurs n’arrivent pas. Je dis aux gens : 'S’il y a des choses qui vous intéressent prenez-les. Je préfère donner que jeter'. Cela me permet d’aller dans tous les sens et de me poser des questions car j’estime que je ne vieillirai jamais, je pense que c’est une question de volonté".

La comédienne de 46 ans ajoute : "On vivra tous cela : un moment nos parents partiront, c’est dans l’ordre des choses. C’est donc chouette de le savourer en rigolant, en forçant le trait et en en prenant conscience".

Presque du théâtre

La grande particularité de ce nouveau one-woman-show de Virginie ? Un décor entier autour d’elle ! Une pratique qu’on ne voit habituellement pas dans le stand-up.

"Mon premier amour c’était le côté théâtral, ce que j’ai fait dans mon premier spectacle (NDLR : Dis oui en 1999). On m’a tout de suite dit : 'Si tu veux présenter des sketchs à la télévision il faut absolument découper', mais à chaque fois je mettais un petit fil rouge derrière" justifie-t-elle. "Dans le précédent spectacle, Sur le fil, j’osais venir avec des robes de Marie-Antoinette, un fil autoporté. Cette fois, j’ai voulu assumer mes envies avec un décor un peu bizarre, des objets, une histoire".

Virginie Hocq ou presque est donc un spectacle hybride et porte plutôt bien son nom : "Ce n’est pas du stand-up ou presque, ce n’est pas du théâtre ou presque. C’est tout ce que je suis et ce que j’ai pu apprendre. Je vous avoue que j’ai encore soif de découvrir des choses et que les gens rêvent à chaque représentation".

Quoi de mieux qu’un décor pour enregistrer les blagues dans les mémoires du public ?

Un équilibre parfait

Virginie Hocq l’affirme haut et fort, elle ne s’est jamais sentie aussi bien avec un spectacle. Après plus de 20 ans de scène, l’humoriste belge s’est enfin trouvée.


►►► À lire aussi : L’écrivaine belge Alia Cardyn présente "Archie", livre poignant sur la reconstruction


"Je suis vraiment contente, fière. Je sais qu’il fonctionne" s’exclame-t-elle. "(Avant) il fallait beaucoup que je pallie avec mon énergie pour garder ce rythme. Comme j’ai cette histoire avec de très bonnes fondations, je peux aller dans tous les sens. S’il se passe quelque chose je peux faire ma partie improvisée […] Je crois que je commence vraiment à me faire confiance".

Et cette confiance elle la gagnera davantage auprès du public qui pourra l’encourager partout en Wallonie et à Bruxelles. Virginie Hocq ou presque passe notamment le 23 octobre Nivelles, le 24 octobre au Festival du rire de Liège, le 13 novembre au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, les 11, 12 et 13 janvier au Cirque Royal de Bruxelles, au Forum de Liège et au Théâtre Royal de Mons, mais aussi le 26 février à Arlon et le 27 mars au Festival du Rire de Bastogne.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK