Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

"Un triomphe", une comédie feel-good, coup de cœur de Cathy Immelen

Elle fait également sa rentrée des classes ce mercredi, c’est Cathy Immelen, de retour avec nous pour la séquence cinéma dans le 8/9.

La bonne nouvelle aussi, c’est qu’à partir ce mercredi 1er septembre, dans les petites salles avec moins de 200 spectateurs, vous pourrez désormais retirer votre masque une fois que vous serez assis à votre place. On respire, et ça fait plaisir !

3 images
© DR

"Un Triomphe" avec Kad Merad

"Un Triomphe" est une comédie feel-good inspirée d’une histoire vraie avec Kad Merad en tête d’affiche !

"On sait qu’il enchaîne les films, pas toujours les meilleurs, mais ici, il s'agit d'une comédie très originale qui sort des sentiers battus ! Label Festival de Cannes 2020 : le film devait être présenté au festival l’année dernière mais le festival a été annulé… Le film est réalisé par Emmanuel Courcol, qui a plutôt officié jusqu’ici comme scénariste (dans de très beaux films pour le réalisateur Philippe Lioret : Mademoiselle, L’équipier, je vais bien ne t’en fais pas, qui avait permis à Kad Merad de remporter un César)" explique Cathy Immelen.

"Un Triomphe", c’est l’histoire d’un acteur de théâtre en galère (Kad Merad) qui accepte pour boucler ses fins de mois d’animer un atelier de théâtre dans une prison. Il est surpris par les talents de comédien des détenus. Disposant d’une haute estime de ses qualités de prof, il se met en tête de monter avec eux une pièce et de la jouer dans un vrai théâtre. Pas n’importe quelle pièce : En attendant Godot, un sommet du théâtre de l’absurde signé Samuel Becket.

"Raconté comme cela, ce scénario ne semble pas hyperoriginal, le coach, le prof, qui révèle le talent d’une équipe de bras cassés, ce n’est pas nouveau ! Mais le film a un déroulé très inattendu. 'Un Triomphe' n’est pas un film bisounours où tout le monde a les meilleures intentions du monde" ajoute Cathy.

Il est impossible d’imaginer la manière dont le film se termine précise-t-elle encore. "Il y a aussi un bel équilibre entre l’humour et l’émotion, pas de manichéisme, pas de cliché, pas de temps mort. Mais une troupe de comédiens en état de grâce, une alchimie folle entre tous les acteurs. Mention spéciale pour Pierre Lottin (qui joue le fils de la famille Tuche, Wilfired)".

Kad Merad c’est la cerise sur le gâteau, son personnage n’est pas forcément "aimable", ni facile à jouer, il est très juste dans ce registre moins fanfaron que d’habitude.

Un triomphe est un film généreux bourré d’humanité, aussi tragique que drôle : La bonne surprise du cinéma français pour la rentrée !

"Un triomphe", la bande-annonce

"Des Hommes" avec Gerard Depardieu

Drame avec Gerard Depardieu, Jean-Pierre Daroussin et Catherine Frot réalisé par le cinéaste belge : Lucas Belvaux (Chez nous, Pas son genre, 38 témoins), un réalisateur très rigoureux qui nous offre à chaque fois des films très intelligents !

"Lui aussi labellisé festival de Cannes 2020Le film démarre avec Depardieu, à notre époque qui se rend à l’anniversaire de sa sœur (Catherine Frot) bourré qui fait scandale, et tient des propos racistesAu fil du film (qui est composé de flash-back), on découvre ce dont il a été témoin pendant la guerre d’Algérie." commente notre madame cinéma, Cathy Immelen.

Des Hommes : un drame sur les blessures secrètes qui ont marqué des milliers de jeunes envoyés en Algérie dans les années 60.

Film âpre, dur, qui étudie les non dits et le silence destructeur. Cinéma d’auteur plutôt exigeant

Des Hommes, la bande-annonce

"Une histoire d’amour et de désir" : un film sensuel et délicat

C’est l’histoire d’amour entre deux jeunes qui entrent à l’université pour étudier la littérature. "Lui est un jeune français d’origine algérienne plutôt coincé, il pense qu'être d’origine arabe, c’est devoir suivre des règles strictes en matière de sexualité et de mœurs. Sa sœur par exemple ne doit pas avoir de copain, il ne veut pas boire d’alcool" développe Cathy.

Elle est originaire de Tunisie, elle est beaucoup plus émancipée, boit de l’alcool et n’a pas peur de flirter et de parler de sexualité. Ils vont se rapprocher en étudiant la littérature érotique arabe. "Lui ne pensait même pas que ça existait".

"Deux visions de l’islam, de ce qu’est être arabe aujourd’hui qui s’affrontent " conclut notre madame cinéma.

Très belle histoire qui replace aussi la culture arabe dans ce qu’elle peut avoir de plus sensuel.

Une histoire d’amour et de désir, la bande-annonce

Retrouvez toute l’actu ciné tous les mercredis dans le 8/9 sur la Une et sur Vivacité vers 08h55.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK