Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Travailler alors que l’on est bloqué à la maison : une option que beaucoup de travailleurs souhaitent prendre

Depuis le début de la crise sanitaire, toutes les entreprises du pays ont dû faire face à un taux d’absence plus élevé que d’habitude.

Une étude menée par Mensura et Certimed donne des chiffres sur l’absentéisme en Belgique à découvrir à découvrir dans la DH les sports +. C’est l’un des sujets que Thibaut a choisi de développer dans la revue de presse du 8/9.

►►► A lire aussi Coronavirus : droit à un petit congé rémunéré pour se faire vacciner

La plupart du temps, le télétravail a pu apporter des solutions.

Entre les quarantaines, les infections réelles et les suspicions en lien avec le Covid-19, plus les autres maladies et accidents qui n’ont pas cessé, il a parfois fallu se montrer inventif peut-on lire dans les colonnes de la DH les sports +


►►► A lire aussi Assurance, prix des tests Covid, mesures à l’étranger… Comment s’organiser pour voyager cet été ?


Il faut savoir que l’absence d’un employé est jugée pénible par 44% des employeurs. Un chiffre plus élevé chez les employés qui doivent remplacer leur collègue absent d’une manière ou d’une autre (64%). Par ailleurs, l’étude révèle que 83% des employés sont prêts à travailler lorsqu’ils sont bloqués chez eux, par le Covid ou autre précise encore le quotidien.

Les hommes auraient un petit peu tendance à garder le lit plus longtemps et ajoutons que les 18-34 vont travailler même malade. Quant aux employeurs, ils disent ne pas supporter les arrêts maladies mais on s’en doutait un peu ajoute Thibaut Roland.

67% de la population active se rende au travail malade

Trouver un juste milieu : Les femmes (72%) sont plus susceptibles de travailler alors qu’elles sont malades (les hommes, 62%) . Parmi les raisons invoquées pour continuer à travailler figurent le désir de se sentir utile, mais aussi de faire bonne impression ou de craindre la réaction des collègues ou des supérieurs.

Toutes vos questions liées à votre santé "La Grande Forme" posez ici vos questions

Ceux qui se rendent au travail malades peuvent potentiellement infecter leurs collègues et ne seront pas efficaces.

L’article complet est à découvrir dans la DH les sports + de ce jeudi 27 mai.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK