Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

"Tout s’est bien passé" et "Stillwater", les sorties ciné à ne pas manquer !

Tous les mercredis dans le 8/9, on épingle les sorties cinéma à ne pas manquer. Au programme cette semaine, deux films qui ont un point commun : les relations père fille. "Tout s’est bien passé", nouveau film de François Ozon avec Sophie Marceau (qui fait son grand retour) et André Dussollier, qui donne envie de serrer quelqu’un dans ses bras. Et ensuite, un thriller américain tourné en France avec Matt Damon en tête d’affiche, "Stillwater".

"Tout s’est bien passé" : le grand retour de Sophie Marceau

Enfin, pas vraiment un come-back… "Elle n’est pas partie très loin mais on l’aime tellement que dès qu’elle revient, on est content de la retrouver" entame notre chroniqueur Stanislas.

Le film est un drame sur l’euthanasie avec un père (André Dussolier) qui veut mourir dignement et demande à sa fille (Sophie Marceau) de le faire mais celle-ci ne veut pas, sans toutefois rester les bras croisés. Un sujet plombant ? Oui mais cela reste un film drôle et doux ". Un excellent André Dussolier qui joue le rôle d’un père narcissique et assez cruel avec sa fille. Il arrive à injecter des doses d’humour qui détendent l’atmosphère et de réfléchir au sujet de façon calme et plutôt positive. " Il faut savoir qu’en France le rapport à l’euthanasie est un peu plus tabou. La loi n’est pas la même, on est plus libre en Belgique (loi Leonetti criminalise) ". lire aussi : La présentation de "Tout s’est bien passée" à Cannes

En France, le film sera sans doute plus subversif mais les relations entre les personnages ambigus, comme ici avec un père toujours dur avec sa fille va sans doute faire basculer les avis. "Tout s’est bien passé" reste un film très touchant avec une femme qui va très souvent changer d’avis.

C’est un film digne, dénué de pathos, dans la lignée de "Grâce à Dieu" : c’est du François Ozon au premier degré, très loin de l’ambiguïté perverse de "Dans la maison" ou "Jeune et jolie".

A lire aussi : L’interview d’André Dussollier

Un film donne qui envie de serrer quelqu’un dans les bras

"Tout s’est bien passé", la bande originale du film

"Stillwater" : on ne compare pas la justice américaine et celle de l’Europe

C’est un film américain mais on reste en France à Marseille. Le film raconte l’histoire d'un Américain moyen (Matt Damon) qui va tout faire pour libérer sa fille emprisonnée et qui est en danger. " On pourrait faire le lien avec autre film américain, Taken avec Liam Neeson, sauf qu’ici Matt Damon n’a aucune compétence particulière" explique Stanislas.

Le film est vendu comme un thriller, comme un film d’action mais finalement c’est plutôt un américain et son rapport à la justice en Europe.

Camille Cottin, actrice de la série Dix Pour Cent et Connasse qui commence son virage hollywoodien, joue le pendant européen de l’histoire. Elle va lui expliquer que l’on ne tire pas son "fusil" quand on veut faire la loi ici en Europe. Elle s’en tire très bien dans ce film selon Stanislas. La fin du film se dirige plutôt vers la confrontation de deux personnages que vers la tension annoncée.

Pas le thriller qu’on imagine et un peu longuet

"Stillwater", la bande originale du film

Les 'sorties ciné' de Cathy Immelen, c’est tous les mercredis dans Le 8/9 en radio sur VivaCité et en télévision sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK