Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Tom Villa présente un one-man-show sous forme... de cérémonie de remise de prix

Le comédien et humoriste français Tom Villa était l'invité du "8/9" ce 13 février pour évoquer son spectacle "Les nommés sont…", un one-man-show original où l'artiste se mue en maître de cérémonie et se moque de l'actualité.

Entre son rôle de comédien sur le petit écran et ses chroniques dans différentes émissions télévisées françaises, Tom Villa monte sur scène !

Dans Les nommés sontTom Villa a enfilé son smoking pour une cérémonie de remise de prix haute en couleurs : réseaux sociaux, écologie, racisme, gilets jaunes, religion…  Il parle de tout en se moquant d'une seule personne : lui-même.

De la radio à la série télé

Peu connu encore en Belgique, Tom Villa n'arrête pourtant pas de bourlinguer en France. Entre son rôle d'avocat dans la série télévisée Munch et ses participations à Touche pas à mon poste et Vivement dimanche, à des émissions radios ou à de l'écriture, il monte sur scène pour son premier one-man-show.  L'humoriste a tout additionné au fur et à mesure du temps : "J'ai démarré la radio il y a douze ans, puis il y a eu la scène, ensuite la télévision qui est arrivée et la fiction" relate-t-il.

Tom Villa a dernièrement travaillé avec Thierry Ardisson et se retrouve désormais chez Michel Drucker : "J'ai quitté un mec qui part à la retraite pour un qui devrait déjà y être" s'amuse-t-il, révélant un humour très spontané et piquant.

Il savoure dans tous les cas ces deux expériences en plateau télé : "J'adore travailler avec les deux. J'ai la chance d'avoir totale carte blanche de tous ceux avec qui je travaille, ils ne relisent pas mes papiers et mes sketchs avant"

Un spectacle sous forme de cérémonie

Outre la télévision, Tom Villa nous laisse profiter de son humour dans son premier spectacle, Les nommés sont..., un nom pas choisi au hasard. Le spectacle se détache en effet des spectacles humoristiques habituels puisqu'il se présente sous la forme d'une cérémonie de remise de prix.

Bien entendu, c'est l'humoriste qui détermine les catégories en fonction de l'actualité ou de ce qu'il vit et il se moque de tout, lui y compris. Tom Villa explique cette approche : "Cela permet de parler de l'actualité, d'avoir un fil rouge cohérent et de rythmer le spectacle plutôt que de faire un stand-up classique. Cela pourrait être chouette, mais au lieu de faire 1h15 d'une traite, il y a des catégories, il y a de la musique. Comme dans toutes les cérémonies, il y a une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés donc il y a une petite vidéo qui permet de rigoler aussi. C'est en gros le concept du spectacle".

Ce concept peut s'apparenter à celui des Gérard de la télévision, cérémonie satirique qui se moque des programmes et animateurs de la télévision de l'Hexagone. Si l'approche est un peu similaire dans le spectacle de l'humoriste français, la manière de traiter l'information est plus sérieuse, notamment au niveau des intitulés : "Par exemple une des catégories c'est le prix du meilleur scénario que je décerne au film T'étais où ? Pas là de Xavier-Dupont de Ligonnès" dévoile-t-il. La forme du spectacle a donc tout d'une réelle cérémonie mais le fond est à 100% dédié à l'humour et l'autodérision.

À propos de cette blague, Tom Villa renchérit : "On a des chaines d'infos en France qui ont quand même fait des débats sur le sujet : le samedi à 19h00 on était sûr que ce n'était pas lui et elles ont quand même traité de : "si ça avait été lui qu'est-ce qu'on aurait fait ?".

Tom Villa écrit pour d'autres humoristes

Le travail de Tom Villa ne s'arrête pas devant la caméra. Il est aussi derrière celle-ci puisqu'il écrit des textes pour Jérôme Commandeur, Jeff Panacloc et Éric Antoine. Une situation qui, à première vue, peut sembler difficile à gérer en tant qu'interprète. Tom Villa parvient toutefois à distinguer les deux : "Je ne travaille qu'avec des gens qui ont un talent que je n'ai pas. Jérôme Commandeur est formidable, Éric Antoine fait de la magie, Jeff Panacloc c'est un ventriloque, ce qui n'est pas une particularité mais ils sont deux, donc j'ai l'impression de travailler pour un duo".

L'humoriste n'écrit pas encore pour un imitateur, de quoi intéresser notre Fabian Le Castel qui lui annonce qu'il cherche justement un auteur pour ses textes !

Tom Villa avoue tout de même qu'auparavant, cette double casquette était plus difficile à séparer puisqu'il avait tendance à vouloir garder les meilleures blagues qu'il trouvait pour son propre spectacle. "Cela m'est arrivé de travailler pour des gens où on était sur les mêmes créneaux et je me suis arrêté très vite car effectivement, je pensais :"cette vanne je la garde pour moi ou pas" et ce n'est pas sain" reconnaît-il.

Cette situation, il ne la vit pas avec les trois humoristes précités regrette pas : "Je n'aurais pas pu faire une telle blague (suivant mon personnage). C'est pour ça que je la leur donne avec grand plaisir".

L'amour de la scène

Si Tom Villa continue d'écrire pour d'autres humoristes, il se réjouit de pouvoir lui aussi monter sur scène : "Je pense que j'aurais été frustré (de ne pas être sous les projecteurs). Dans cette situation je ne suis donc pas frustré quand j'écris pour d'autres car j'ai mon petit terrain de jeu à moi".

Il poursuit : "Et puis voir les gens en vrai (c'est génial). Cela peut paraître idiot, mais la radio on ne voit pas les gens, la télé c'est un public mais il y a trente personnes (alors que sur scène) tu vois les gens et tu ne peux pas tricher".

Il détaille :

Si ça ne rigole pas, ça ne rigole pas, si ça rigole, c'est le meilleur moment du monde.

Parmi ses multiples activités, c'est donc celle-ci qu'il préfère : "J'aime tout mais la scène c'est formidable".

L'humoriste n'a plus que pour mission de faire rire à son tour le public belge ce 3 avril au Lotto Mons Expo dans le cadre du LOL Festival.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK