Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Thomas Solivérès met en "Lumières" un Voltaire "fougueux et audacieux" dans une mini-série

L’acteur français Thomas Solivérès était l’invité du 8/9 pour préfacer la mini-série Les aventures du jeune Voltaire ! diffusée ce mardi 26 janvier dès 21h05 sur la Trois.

Tout le monde connaît Voltaire, le célèbre philosophe mais on ne connaît rien sur sa jeunesse. Comment devient-on Voltaire ? C’est le sujet de cette mini-série de 4 épisodes portée par Thomas Solivérès, qui s’est révélé notamment dans Intouchables ou plus récemment Edmond, le film sur la création de Cyrano de Bergerac.

Roturier de naissance, le futur Voltaire bouscule toutes les conventions sociales et religieuses de son temps. Embastillé deux fois, exilé en Angleterre, historiographe de Louis XV, détesté par la Cour de France, millionnaire à 40 ans grâce à des spéculations. Voltaire veut tout : la gloire, les femmes et l’argent !

Aux côtés du jeune comédien, on retrouve également Bernard Le Coq (La Famille Formidable), Valérie Bonneton (Fais pas ci, fais pas ça) ou Victor Meulet (Le Bazar de la Charité).

Pour découvrir l’incroyable destin de Voltaire, rendez-vous ce mardi 26 janvier dès 21h05 sur La Trois.

3 images
© Jo Voets – FTV – Sicle Productions/Umedia

Incarner le jeune et combattif Voltaire

Voltaire est incontestablement le philosophe le plus en vue des Lumières. Connu pour ses luttes face à l’obscurantisme, l’Église, la noblesse et la monarchie de droit divin, dont il diffuse entre autres les idées dans Candide ou ses Lettres philosophiques, sa jeunesse est par contre moins abordée.

Un fait confirmé par Thomas Solivérès, considéré comme une des étoiles montantes du cinéma français, qui a découvert un personnage à l’opposé de ses a priori. "On connaît surtout un Voltaire vieillissant, très âgé, mais on ne connaissait pas ce Voltaire plein de fougue, de vivacité, impertinent, audacieux, très rancunier et très moderne finalement" analyse-t-il.


►►► À lire aussi : Julie Zenatti rayonne avec son nouvel album : "J’avais envie de faire un disque qui rassure"


Le comédien de 30 ans a apprécié incarner cette modernité : "Même s’il porte une perruque ou des bas en soie, je pense qu’on pourrait le croiser dans les rues. Cela a été très agréable de jouer ce personnage et d’avoir la chance de rentrer dans ce costume".

Le tempérament fougueux et les convictions de Voltaire ont d’ailleurs plus à l’acteur, alors que de son propre aveu, il a eu l’habitude d’interpréter le rôle de caractères "beaucoup plus gentils, rangés, calmes".

3 images
© Jo Voets – FTV – Sicle Productions/Umedia

Dans les décors somptueux du 18ème siècle

Thomas Solivérès a révélé également l’ambiance du tournage. Celui-ci se déroulait au château de Chantilly et a plongé le comédien dans un autre temps. "On retourne la tête et tout d’un coup on voit un carrosse, des chevaux, des gens avec des perruques et des grandes robes. C’était drôle de se réveiller le matin, arriver en jean et baskets et une demi-heure après se retrouver avec ces chaussures à talons et des bas qu’il ne faut surtout pas plisser. C’était très agréable" se souvient-il.

Comme tous les films et séries tournés en 2020, le tournage a été suspendu lors du premier confinement pour endiguer la propagation de la covid-19. "Cela a été compliqué de remettre le rythme du tournage en place. On a perdu des décors et il a fallu en retrouver mais cela a été un plaisir de retravailler" affirme toutefois l’acteur.

Une série pleine de rebondissements

Thomas Solivérès a récemment confié, dans une autre interview à la RTBF, que contrairement aux apparences qui assimilent une série sur un personnage comme Voltaire à un cours d’histoire rasoir, cette série était captivante.

Il explique ces propos : "Quand on voit une série et qu’on entend Voltaire on pense que cela sera pompeux ou chiant alors que non pas du tout, c’est un personnage qui est très intéressant. Il va se passer énormément de choses dans cette série. Il y a plein d’aventures, de rebondissements, des complots, de la bagarre".

Voltaire est en effet un personnage tumultueux, censuré à de multiples reprises et en conflit avec les instances de l’État dès son plus jeune âge. La série vous apprendra notamment pourquoi le philosophe a souhaité choisir le pseudonyme de Voltaire, à la place de son vrai nom François-Marie Arouet.

Pour vous éclairer sur la jeunesse de cet homme des Lumières qui a marqué l’Histoire avec un grand H de son empreinte, rendez-vous ce mardi 26 janvier dès 21h05 sur La Trois.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK