Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Thomas Chaline révèle le portrait de Francis Cabrel et l'histoire derrière ses tubes

Thomas Chaline était l'invité du 8/9 pour présenter son livre Cabrel, une vie en chansons, sort fin août, dans lequel il dresse la biographie de l'auteur-compositeur-interprète français à partir des textes écrits par ce dernier.

Petite Marie, Je l'aime à mourir, Encore et encore, La Dame de Haute Savoie… cela fait maintenant plusieurs décennies que Francis Cabrel nous séduit avec son univers folk-acoustique.

Au-delà de ses chansons d'amour, Francis nous a aussi proposé des chansons de société comme La Corrida ou Tout le monde y pense.

Dans ce livre, Thomas Chaline dresse son parcours et nous fait découvrir la véritable histoire de ses chansons.

Du fan au biographe

Dans Cabrel, une vie en chansons, Thomas Chaline débute cette biographie par raconter qu'il savait avant-même d'être biographe de stars françaises, qu'il écrirait un jour sur Francis Cabrel.

"Je ne vais pas dire que j'avais ce projet depuis tout petit, c'est faux, mais Cabrel, je l'écoute depuis l'âge de 7 ans. Je le découvre à 7 ans, un âge un peu charnière. Je le suis au fil de heures et cela ne s'est jamais arrêté. Dès lors je m'intéresse à sa vie. Quand on est jeune, on recherche de repères et on a tous des besoins d'idoles et il dégageait une certaine sérénité en plus du talent poétique et de la sincérité" révèle le biographe.

L'intérêt de cette biographie de l'auteur-compositeur-interprète français, c'est qu'elle décrit l'homme au travers de l'artiste. Francis Cabrel ne se livrait que rarement sur lui dans des interviews. "Comme il se livre dans les chansons, il faut juste réécouter entre les lignes et comprendre l'homme" estime ainsi Thomas pour écrire sur l'auteur de Je l'aime à mourir. Thomas Chaline s'est également appuyé sur de nombreux documents pour rapporter une histoire la plus proche de la réalité dont des témoignages, des archives, des interviews de l'artiste et certaines interviews de témoins.

"Petite Marie", écrite à 17 ans pour sa femme

Pour dresser le portrait de Francis Cabrel, Thomas Chaline a par conséquent analysé texte par texte le répertoire de l'artiste. Il raconte aussi l'histoire des chansons de Cabrel. Petite Marie, sortie en 1977 sur son premier album, Les Murs de poussière est ainsi née de sa rencontre avec celle qui deviendra son épouse.


►►► À lire aussi : Jérémie Baise à la présentation de 100% Sport : "C'est une évolution du Week-End Sportif"


"Il a 16-17 ans et Petite Marie c'est une des toutes premières qu'il écrit. C'est quand même extraordinaire le destin de cette chanson car elle lui permet de gagner le radio-crochet à Toulouse qui lui fera signer en maison de disques. Cette chanson, même si quand elle sort à l'époque ne rencontre pas tellement le succès mais quelques années plus tard, dans les années 1990, c'est finalement une référence de la chanson française aujourd'hui" raconte le biographe.

L'histoire derrière "Je l'aime à mourir"

Ce dernier aborde aussi le tube Je l'aime à mourir de l'album Les chemins de traverse, une chanson qui sort après Les Murs de poussière qui ne rencontre pas le succès espéré.

Francis Cabrel avait signé pour deux disques avec sa maison de disque et doit donc contractuellement en sortir un second. Thomas Chaline précise : "Il le fait sans conviction. D'ailleurs on lui donne une semaine de studio à l'époque où les vedettes comme Johnny ont deux à trois mois de studio. Il sort cette chanson au dernier moment, il la compose et c'est la seule chanson qu'il écrit d'un trait un soir. Il la propose à son producteur le dernier jour de studio". Ce dernier n'est pas touché par la chanson mais la produit quand même.

C'est après, grâce à Monique Le Marcis, directrice des programmes d'une célèbre chaîne de radio française, que le succès démarre : "Elle a un vrai coup de cœur pour cette chanson et dit : 'C'est celle-là que je veux diffuser et pas une autre. Soit je diffuse celle-là, soit vous gardez votre album pour vous'. Et elle devient le tube de l'été 1979 et c'est encore aujourd'hui son plus grand tube".

La déclaration d'amour à ses enfants

Autre chanson et tube qu'aborde Thomas Chaline dans Cabrel, une vie en chansons : Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai de l'album de 1994, Samedi soir sur la Terre.

Celle-ci est dédiée à la seconde fille de Francis Cabrel, une oeuvre majeure de son répertoire d'après le biographe : "Elle est puissante parce que l'on ressent l'amour inconditionnel d'un père pour sa fille et ce lien père-fille que rien ne pourra briser quoiqu'elle devienne. C'est un peu la déclaration qu'on peut faire à nos enfants tout simplement, c'est tellement bien dit et tellement bien raconté".

Et toutes ces chansons de Cabrel, on ne demande qu'une seule chose, qu'il en sorte Encore et encore.

C'est d'ailleurs le cas puisque le nouvel album de Francis Cabrel, À l'Aube Revenant, paraîtra bientôt d'ailleurs, en octobre prochain.

Du lundi au vendredi, retrouvez l'invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK